Chasse du 27 novembre 2011

 

 

Chasse du 27 novembre 2011

 

 

Temps :

 

Doux et sec puis pluvieux

Chiens : 21chiens GT

Boutons présents :

 

M et Mme Serge GUILLET

 

M et Mme Hubert GUILLET

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

Mme Carole Duperray

 

Invités de l’équipage :

M. ROBIDAS Stephane

Boutons et suiveurs de l’équipage des Baratons

 

La chasse :

Ce jour l’équipage invite l’équipage des Baratons, les deux lots de chiens seront successivement découplés dans la journée.

Les chiens de la garenne sont les premiers mis à terre au carrefour de la Marotière, nous décidons de fouler « La Marotière » dans l’espoir de trouver un capucin. Les chiens sont un peu excités mais le calme revient rapidement. Les chiens foulerons le bois sans grandes émanations, peu d’humidité et l’air est particulièrement doux.

Malgré tout, nos chiens rapprochent un lièvre non loin de la ferme, lièvre qui est d’ailleurs aperçu par notre LOLO national sautant la route gravillonnée et s’en allant vers le bois. Les chiens donnent de la voix dans le champ malgré les vaches juste en dessous de la ferme. Lorsque, chose inattendue un deuxième lièvre vient se lever aux nez des chiens et remonte vers la Marotière. La meute se récrie alors sur ce dernier qui saute la route et rentre dans la Troussière, la meute se divise en deux six chiens partent dans le bois de Montmarin tandis que d’autres travaillent leur défaut à l’entrée du bois. Après avoir rameuté, nous décidons de travailler notre défaut au niveau de l’entrée du bois. C’est alors que nos chiens font une bêtise sur un chevreuil, quelques chiens seront repris quelques mètres plus loin par Sandrine. Le reste du paquet de chiens est repris en bordure de route au dessus du château par Serge et Nicole placés en protection sur la route. Nous regroupons tous les chiens au niveau du carrefour de la Marotière afin de les faire boire. Nous gagnons ensuite la Marotière et son bois pour fouler la parcelle bordant le bois de la Bicaise. Aucuns capucins à l’horizon, nous nous dirigeons alors vers la Bicaise puis les Ganeries. Les chiens foulent une partie des Ganeries puis nous conduisons les chiens vers les Blayes puis vers la parcelle bordant le bois de la Bicaise. Nous apercevons au loin un lièvre se dérobant, les chiens sont appliqués et rapprochent très vite l’animal qui se dirige vers le bois. Les chiens perdent notre animal à l’entrée du bois, nous recherchons des bouts de voix en avant et en arrière de notre défaut mais l’air doux et sec du bois aura raison de nous. La décision est prise de mettre bas pour laisser l’équipage des Baratons découplé ses chiens, il est alors 15h. Une légère pluie vient alors achever cette fin d’après midi ce qui donnera l’occasion à l’équipage des Baratons de poursuivre un lièvre qui terminera sa course en traversant la grande route national.

Nous rentrons au rendez vous de chasse pour savourer avec nos invités un excellent repas chaud préparé par la famille Guillet.

CR de Tienne

M François DENIAU

M Laurent LACROIX

M Romain LIGOT

M Etienne BELLIARD

Melle Louise DURAND

L’équipage invite M. Robidas Stephane et son équipage « L’équipage des Baratons »

RDV à 11h à Montmarin

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site