Chasse du 24 Octobre 2010 à Montmarin

 

Chasse du 24 Octobre 2010

 

 

RDV à Montmarin

 

L'équipage invite l'équipage des « Portes de Loudon »

 

Temps : humide

 

Chiens :

 

  • 13 Chiens EPL

  • 14 Chiens EGT

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M François DENIAU

  • M Laurent LACROIX

  • M Étienne BELLIARD

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage  des portes de loudon:

 

  • M et Mme Jannick BOURREAU

  • 5 sympathisants ou boutons

 

La chasse :

 

RDV à la maison de chasse de Montmarin

Nous nous déplaçons au niveau de la « Bicaisse ». Une attaque rapide sur un capucin, mais les chiens surallent la voie. La voie a l'air volante et nous décidons de ré-attaquer car nous ne retrouvons pas cette dernière.

Nous mettrons plus d'une heure pour lancer un capucin. Nous attaquons enfin à la « Buraise ». La chasse file à grand vitesse et les chiens sont criant. La  « Buraisse », la « Bernardière », la « Grande Barre », … , la chasse rentre au bois du « Château de Montmarin », où le capucin de meute se fait battre pendant un bon ¼ d'heure. La chasse ressort du bois et fait tête vers la « Bernardière », mais un petit coup de moue: les chiens balancent. Laurent et Sandrine positionnés en avant, voient notre capucin et nous rallions à cette vue. Un petit balancé et.... « tayaut !!! » Relancé à vue!!!!! La chasse repart d'un train d'enfer, direction la route de «  Marolles les St Calais ». A la vitesse ou les chiens chassent, nous restons presque surplace et seul les voiture arrivent à maintenir le train. Jannick Bourreau ayant pris le « train », se trouve rapidement porté en avant et arrive heureusement à servir les chiens. Notre capucin de meute commence à accuser de la chasse. Déjà 1h15, et les chiens ne lâchent pas, ils sont très appliqués, criant et le nez au sol. La chasse va bon train, mais malheureusement, un autre capucin vient se coller dans le même voie que notre lièvre. Les chiens sont un peu perdus et furieux , ils bousculent se dernier, l'affole et le porteront bas 10min plus tard.

Pendant ce temps là, notre capucin de meute, très fatigué, est vu rentrer dans le parc du « château de la Croix ». Après avoir obtenu l'autorisation de rentrer sur la propriété, nous décidons de travailler cette vue avec 6 chiens seulement. Des petits bout de voie, mais rien de formidable. Ainsi nous continuerons un peu sans retrouver la voie de notre capucin de meute.

 

Nous rentrons donc à la maison de chasse de Montmarin, pour faire une curée mi-chaude.

Et la décision sera prise par les maîtres d'équipage de ne pas faire d'honneurs, mais seulement de récompenser les chiens.

 

CR de M. Hubert GUILLET

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site