Chasse du 23 janvier 2011 à St Maurice du Dèsert

 

Chasse du 23 Janvier 2011

 

 

RDV à Saint Maurice du Désert

 

Invitation de Mgr Maurice de GERMINY

 

Temps : Clair, frais avec du vent

 

Chiens : 14 Chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • Mgr Maurice Le Bègue de GERMINY

  • M François DENIAU

  • M Michel POIDEVIN

  • M Yannick HELARY et son amie

  • Mlle Amélie DENIAU et sa maman, Catherine

  • Mme Cindy ORIOT

  • M Laurent LACROIX

  • M Jérôme GOUET

  • M Cédric BIGOT

  • M Étienne BELLIARD

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Étienne POIDEVIN

  • Mme Séverine GESLIN

  • M Gérard GESLIN

  • M Jean-François BELLIARD

  • La famille BLOT-DOLFUS

  • des amis de Mgr de GERMINY

 

La chasse :

 

RDV à 11h au château (manoir) du XVIIème siècle de Saint Maurice du Désert

 

L'équipage de la Garenne Tufféenne est très heureux de rendre honneur à l'invitation annuelle de Mgr Maurice de GERNIMY, qui est bouton de l’Équipage KERMAINGANT, Aumônier de la Vénerie Française et depuis l'an dernier bouton d'honneur de l' Équipage de la Garenne Tufféenne.

 

Comme chaque année, Mgr nous a dérouler le tapis rouge et reçu comme des rois, avec un accueil toujours aussi chaleureux de sa part et de son entourage, qui mériterait fortement qu'un jour d'être récompensé par une curée au manoir et les honneurs pour nôtre hôte.

 

Un « Accueil » chaleureux, mais aussi gastronomique, avec le traditionnel « pot au feu » d'avant chasse et les crêpes d'après chasse. Un grand merci aux cuisinières.

 

Ces quelques mots Mgr, pour vous remercier pour votre chaleureuse invitation qui ne sera jamais égalée dans nos cœur !

 

Nous tenions aussi à remercier fortement les riverains de Saint Maurice du Désert pour nous accueillir chez eux, et surtout Gérard, Séverine et Étienne, veneurs de l’Équipage de la ROIRIE, qui nous permettent de chasser et passer chez eux en toute quiétude.

 

Allez partons pour la chasse....

 

Rassemblement des boutons, veneurs, suiveurs, … dans le cours du Manoir, pour un petit rapport et sonner quelques fanfares d'avant chasse.

Nous découplons les chiens sur l'arrière du château et partons fouler la plantation au pied de l'église. Nous foulons le bois du parc et descendons vers la « verdras », quand une vue sonne par Michel et reprise par Mgr, retenti derrière nous au niveau de l'église. Un capucin était bien là, où nous l'avait signalé Mgr, et sous la protection de St Hubert. Nous remontons de suite sur le château et mettons les chiens à la voie. La meute empaume la voie à bride abattue! La chasse traverse le parc du manoir, descend dans la vallée vers la D18, puis longe les fonds. Cédric, porté en avant, nous annonce la vue sur le « Mont Oiselet ». En effet, notre capucin a pris un peu d'avance sur la meute, remonte de la « belle étoile », traverse le « Mont Oiselet », et descend vers la ferme de la « mare malet ». Les chiens sont un peu étirés, par la vitesse du courre et le dénivelé du terrain, mais sont appliqués et chassent bon train. La chasse saute la route, à la vue de Serge et monte dans le bois de la « mare malet », pour redescendre vers la « Garenne ». Une vue est sonnée à la « garenne », où deux lièvres sont vues par Gérard. La chasse longe le bois et fait tête vers les « vallée », puis remonte vers le « longuet ». Ness, en avant nous annonce une vue à la ferme de la  « fontaine de lierre ». Les chiens arrivent, mais de plus en plus étirés et avec du mal. ??????? La chasse longe la route des « vaux » et remonte vers le bois de la «  mare malet » pour casser au niveau d'une haie. Michel, quelques mètres en avant, nous annonçait une vue, d'un capucin longeant la route et remontant au bois de la « mare malet ». Nous reprenons les chiens et nous portons 50 mètres plus loin à la vue. Pour annoncer un défaut final!!!! ?????? croyez le, les chiens ne feront plus un mètre de la journée, …, quelques coups de nez, de gueule, mais rien!!! nous travaillerons le défaut en avant, en arrière, sur une grande étendue, sur une petite étendue et rien..., change, pas change,... tantôt pensant que notre capucin est gîté là à quelques mètres de notre défaut, tantôt pensant qui a filé..., mais toujours rien... ???? Les mystères de la nature et de la vénerie. Les chiens finiront par par perdre patience et faire quelques bêtises en fin de journée, mais sans grand mal.

Il est 17h, nous décidons de rentrer au manoir, bien triste du déroulement de cette chasse et de n'avoir pu rendre honneur comme il se doit et aurions aimé le faire à Mgr.

 

Chers amis, vous avez là, un très beau territoire de chasse,dur aux mollets, très agréable à chasser, mais bien mystérieux!

CR de Cédric

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site