Chasse du 15 janvier 2011 à St Symphorien

 

Chasse du 15 janvier 2011

 

 

RDV à la ferme du « GROIN » à St SYMPHORIEN

 

Invitation due au Palmarès de la fête de la chasse de St Symphorien

 

Temps : humidité dans l'air avec beaucoup de vent

la voie semble être légère

 

Chiens : 13 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET et sa petite fille Louise

  • M Hubert GUILLET

  • M et Mme Jean-pierre ROCHER

  • M François DENIAU

  • M Bastien LACROIX

  • M Cédric BIGOT

  • M Étienne BELLIARD

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Jean-Michel LIGOT

  • M Alex DULUARD

 

La chasse :

 

RDV à 11h30 à la Ferme du « Groin » sur la commune de St Symphorien (72)

Après une petite collation, nous partons fouler les champs de cultures en arrière de la ferme, vers « la galainerie ». Nous foulons une vingtaine de minutes avant de lancer un gros capucin bien roux aux abords de « l'huilerie ». Notre lièvre étant sorti de son gîte à quelques 10 mètres d'Hubert et du paquet de chiens, se voit vite poussé par la fougue de la meute. La chasse monte vers « maupertuis ». Un petit balancé s'annonce! Mais ne dure que peu de temps, car Laurent, au saut la route, trouve, chose peu habituelle au lièvre, le vol-ce-l'est de notre capucin de chasse, qui monte en direction du « Jarry ».Les chiens empaument la voie et sautent la route du Tertre- Ruillé en Champagne. Les chiens chassent le nez au sol et sont très appliqués. Notre capucin descend en direction d' « Epineu-le-chevreuil », se fait balancer dans « les grandes Gouas », où chose très insolite nous trouvons 3 sangliers «  au gîte!!!!!! » à 50 mètres de nous. Les chiens sont intrigués, mais heureusement pour nous ne s’intéressent pas plus que cela aux sangliers. La chasse reprend son « courre » et tayaut!!!! Suivi d'une vue de Cédric en arrière du dispositif! Notre capucin est rusé!!! il longe de nombreuses haies sur des centaines de mètres, remonte à la route du Tertre, bute à cette dernière et est vu par Jean-Pierre, descendre dans un champ de chaume. Nous arrivons par la voie, mais avec beaucoup de mal, car le vent déporte les chiens de la voie. Arrivé dans le champ de chaume, les chiens tombent en défaut. Nous foulons pas loin d'une heure, ce dernier, qui au final sera maudit, et ses alentours. Rien !!!!! Il nous reste au final le bout d'un autre champ et une haie, que nous n'avons pas fait!! Et tayaut!!!!!!!!! Notre capucin est éventé par François et vu par « Affût » … Heu non, l'inverse, il est éventé par « Affût » et le bout de sa queue sera vu par François au saut de la haie. La chasse reprend de plus belles! Les chiens volent et nous distancent... La chasse redescend sur « les grandes gouas » d'Epineu-le-chevreuil, puis remonte sur le « Tertre », en effectuant la même boucle, comme au premier tour. Notre capucin se retrouve avec un peu d'avance... Laurent et « Aldo » postés en avant, voient deux lièvres venir au niveau de la route du « Tertre- Ruillé en champagne », l'un qui ne semble pas être notre capucin de meute, longer ce maudit champ de chaume et s'enfonce dans le blé et l'autre qui lui semble être le nôtre, entrer dans le chaume, mais sans en ressortir!!!! Maudit champ..., car arrivé à le vue de Laurent en chassant, les chiens tomberont en défaut, et malgré tout nos efforts et retours pour essayer de reprendre la voie ou relancer notre lièvre, dans cette parcelle aussi grande que trois terrain de foot, nous ne retrouverons jamais ce dernier. Il est alors 17h20, la nuit tombe, nous retournons chez notre hôte à la ferme du « groin » sur un air de rentré au chenil.

 

CR de Cédric

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×