Chasse du dimanche 21 fèvrier 2010 à Allières

 

Chasse du dimanche 21 février 2010

 

 

RDV à Allières

 

Invitation de M. Jean-François NEGRE

 

Temp s : Gris et humide

 

Chiens : 21 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET ( à cheval )

  • M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M François DENIAU

  • Mme Patricia DUPONT et son ami

  • Mlle Élodie FARCY et sa nièce « Anna Rose »

  • Mlle Perrine GOUET et une amie ( à cheval )

  • M Laurent LACROIX ( à cheval )

  • M Benoît BOUDIER

  • M Cédric BIGOT

  • M William ZALKIND

 

La chasse :

 

RDV à 11h au bout du chemin de la « grande chaise »

Nous partons fouler les gaulis en dessous du chemin de la grande chaise, direction la ligne des étangs et les prés de la ferme, mais en vain.

Nous remontons vers les sapins en dessus du chemin de la grande chaise. Dans les hêtres, les chiens prennent une voie et rapprochent. Un beau rapproché, emmené par «  Toucan », qui durera une bonne vingtaine de minutes. Les chiens montent vers la ligne de la vierge et longent direction le château d'Allières. Une vue est sonné et deux chasse se forment. Une chasse sort en débuché, mais les chiens seront repris quelques temps après, car la voie semble plus fugace en plaine et beaucoup moins bonne. Alors que la deuxième chasse vient buter à la route touristique de Villaines-Allières et saute le chemin de la grande chaise, non loin du RDV. La chasse se fait tourner dans les gaulis et passe dans les hêtres de la ferme. Notre capucin est vu par Laurent, faire la ligne qui borde la rivière du chemin de l'étang. Les chiens chassent bien et sont très ameutés. La chasse longe la rivière et remonte vers les champs de la ferme. Laurent en avant revoit notre lièvre remonter le ligne qui longe les près de la ferme. Les chiens chassent, remonte vers le chemin de la grande chaise et tombent en balancé au cailloutis. Un bucheron, nous dit voir notre capucin sauter le chemin. « Vichy » en refera un peu, mais pas grand chose. Nous foulons les petits hêtres pendant un bon moment, en faisant les devants et les arrières, mais en vain !!! Dommage, car nous avons eut un très beau rapproché, et un bon petit laisser courre.

Nous décidons donc de repartir ré-attaquer, en redescendant vers le chemin de étangs. Nous remontons vers la carrière des étangs et le chiens prennent une une voie et montent vers les plants de châtaigniers. Un « débuché » est sonné au niveau de poulaillers et la chasse part en débuché à un train d'enfer! La chasse monte vers la route de Villaines-Allières et redescend dans les cultures. Nous retrouverons les chiens en défaut dans un champ de labour sur le retour vers l'engrillagement d'Allières. Nous reprenons les chiens et redescendons fermer la rentrée en forêt. Nous fermons vers le bas de l'engrillagement, et avant d'arriver à la carrière, les chiens donnent du nez. Un capucin gicle devant eux, longe l'engrillagement, s'esquive entre François et Cédric, et redescend vers le grand engrillagement ( sur la route entre Villaines- Allières). Est-ce le notre ou pas??? Nous laisserons faire!!! Notre capucin débuche entre les deux engrillagements, saute la route touristique de Villaines-Allières. La chasse monte vers la « caillère », saute la route. Hubert déjà en débuché, voit notre capucin monter à la route. Les chiens sautent la route, mais deux chasses se forment. Une chasse monte vers la champignonnièreee de Villaines et l'autre chasse remonte vers les « boularderies », sur un lièvre qu' Hubert et Cédric, voient redescendre vers la forêt, mais les chiens ont du mal à emmener la voie, et tombent en défaut avant la rentrée de forêt. Nous effectuons quelques retours, nous nous demandons ce que font les autres chiens. Quand l'oreille perçante d'Hubert entend un « hallali » résonner vers Villaines. En effet, quelques chiens ( Volcan, Toucan, Vichy,..) ont percés sans nous sur la champignonnière et « Toucan », sur un relancé a pris son lièvre et est revenu à la route avec ce dernier dans sa gueule!

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Nous nous retrouvons tous au niveau de l'engrillagement et decidons de remonter au carrefour du chemin de la ferme pour faire la curée.

 

Les honneurs seront faites à :

  • M François DENIAU

  • M Jean-Pierre ROCHER

 

Après discussions et fanfares, nous nous retrouverons chez M et Mme François DENIAU, pour fêter les 20 ans d'Amélie DENIAU

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site