Chasse du 24 janvier 2010 à Montmarin avec l'équpage des portes de loudon

 

Chasse du 24 janvier 2010

 

 

RDV à Montmarin (41)

 

L'équipage invite M. Jeanick BOURAUD et son équipage l' « équipage des Portes de Loudon »

 

Temps : humide et gris, peu de vent

 

Chiens :

  • 14 chiens pour EGT

  • 10 chiens pour EPL

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M François DENIAU

  • Mme Patricia DUPONT

  • M Laurent LACROIX

  • M Jordan ROCHER

  • M Cédric BIGOT

  • M Romain LIGOT

 

 

 

 

La chasse :

 

RDV au « cour d'étain »

Nous débarquons les chiens au cour d'étain, et les chiens prennent une voie montant vers la « marotière ».

Cédric nous sonne une vue, sur un lièvre; qui avait du se dégîter à l'arrivée des remorques à chiens, et est monté se taper un peu plus haut sur la « marotiere » ; se remet debout à l'arrivée des chiens. Notre capucin monte sur les « clayes », la « ganeries », mais les chiens ont du mal à emmener la voie et tombentr en balancé. Nous effectuons quelques retours sur la « ganerie » et quelques chiens percent vers le bois de la bicaise, montent sur la « bicaise » et filent vers les terres de « coulonche ». Mais qui y a t il devant? Des chevreuils fuyant, les lièvres sortant de leur gîte,... beaucoup d'animaux vus, mais rien de sûre devant les chiens!!!

Les chiens sont très désameutes et plusieurs chasses se forment. Une chasse principalement est maintenue,mais nous file entre les doigts, tandis que les autres chasses sont arrêtées.

Cette chasse, avec une petite dizaine de chiens, remonte vers le « pressoir »,les « goévries », les « javarieres », les « minières », la « petite barre », la « grande barre », la « troussière », la « marotiere ». Puis au niveau du virage du club hippique, la chasse recule et remonte vers la « troussière ». Les chiens vont à un train d'enfer, et sont accompagnés seulement par la femme de M.BOURAUD et Christain en voiture ,ainsi queCédric à pied, mais bien loin derrière. La chasse remonte sur la  « grande barre », vient butter à la route de la « bernardière ». Le capucin vient butter à Cédric, et remonte sur la « petite barre », les « vault » et les « javarières ». Encore un parcours peu habituel, pour nos laisser courre à Montmarin. Nous retrouvons quelques chiens en défaut sur les « goévries », mais il manque 5 chiens à l'équipage « des Portes de Loudon ». Le reste des chiens et des hommes nous rejoint sur ce défaut. Nous travaillons, quelque peu ce balancé et les chiens prennent une voie fuyante, nous ramenant sur le « pressoir ». Les chiens travaillent bien, mais la voie semble être légère, comme une chasse de voie couverte. Nous continuerons sur cette voie, pendant un bon moment, jusqu'à tomber sur un lièvre au gîte, puis deux, qui nous emmena les chiens loin en avant et à une vitesse folle. Nous arrêterons les chiens fort longtemps après et un grand merci aux voitures. Prés d'une ½ heure après, nous retournons au point de défaut, mais vu l'heure tardive 16h30 et ne sachant pas ou retrouver les 5 chiens disparus de l'équipage des Portes de Loudon, nous décidons de partir à leur recherche. Chose faite, nous retrouverons les chiens en défaut, de l'autre côté de la nationale « Vendôme-St Calais ». Ces chiens avaient du maintenir leur lièvre en sautant la nationale et nous laissant en défaut de l'autre côté. Le dernier chien retrouvé à 17h30, nous décidons alors de sonner la rentrée au chenil et de rentrer à la maison de chasse pour se restaurer coin du feu.

 

Cr de cedric

 

podomètre: 13 km

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×