Chasse du 13 décembre 2009 à Montmarin (St Hubert)

 

Chasse du Dimanche 13 Décembre 2009

St Hubert

 

 

RDV à Montmarin

 

 

Temps : froid (0°C), clair, avec beaucoup de vent

 

Chiens : 26 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M et Mme Jean-pierre ROCHER

  • M Michel POIDEVIN

  • M Yannick HELARY

  • Melle Amélie DENIAU

  • Melle Amélie TERRIER

  • Melle Elodie FARCY

  • Melle Cindy ORIOT et Margaux (1ère chasse au lièvre)

  • Melle Perrine GOUET

  • M Laurent LACROIX

  • M Jordan ROCHER

  • M Jérôme GOUET

  • M Bastien LACROIX

  • M Cédric BIGOT

  • M William ZALKIND

  • M Romain LIGOT (juste au repas!!! ;-) )

  • M le Duc Henry-Jacques CAUMONT-LA-FORCE

  • M Guy-René DE PIEPAPE

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

    Ce jours, en date de St Hubert, beaucoup de personnes, amis, sympathisants, invités de l'équipage de la Garenne Tufféenne, …

    je ne citerais personne par peur d'en oublier.

    Au noms de l'équipage,

    Merci à vous tous d'avoir répondu présent à l'invitation de notre première St Hubert!

 

La journée de chasse :

 

RDV à 11h, à l'église de Sargé-en- braye, pour la célébration de la messe de St Hubert.

Remerciement à Msr Maurice de GERMINY, évêque de Blois et aumônier de la vénerie pour cette joyeuse et magnifique messe .

Remerciement à tous les amis sonneurs ayant répondu présents pour nous offrir ces belles fanfares.

 

 

Ainsi qu'à « Vichy », d'avoir été très mignonne tout au long de cette messe, ne cherchant que des caresses auprès de Bastien, Laurent et Jean-Pierre

 

La messe fût suivie d'une bénédiction de la meute sur la place de la salle des fêtes et d'un petit vin d'honneur, préparé et organisé par nos maîtres d'équipage Serge et Nicole GUILLET ( un grand merci à vous, pour ceci et l'organisation parfaite de la messe, ainsi que cette journée)

 

 

 

 

 

Un petit rapport, au chaud, dans la salle des fêtes pour donner quelques consignes sur le déroulement de la journée. En effet, beaucoup de monde pour suivre le laisser-courre, impose quelques règles, pour que tout se passe bien et dans la bonne humeur. Chose rondement menée par Serge et Hubert. Et rien n'a redire sur la journée de chasse, merci à tous!!

 

 

 

Au rapport!!!!

Et oui, la famille de la Garenne Tufféenne s'agrandit...!!!

Nous avons eut l'honneur de remettre 3 boutons d'honneur en ce jour:

  • M Benoit DU PUY (propriétaire en bordure de la forêt de Perseigne)

  • Monseigneur Maurice de GERMINY ( évêque de Blois, aumônier de la vénerie)

  • M Luc AVISSOT ( lieutenant de louveterie et gestionnaire de la chasse de Montmarin)

Nous sommes très heureux de vous compter parmi nous.

 

Beaucoup de merci et de félicitations, bien mérités!!! Maintenant allons à la chasse..............

 

 

 

La chasse en elle même

 

12h 30 – 13h, RDV au carrefour de la « Marotière »

Nous sortons la meute, et partons sur un lièvre, qui a notre arrivée, sort de son gîte dans la « Buraise ». Un vent froid souffle très fort, le chiens prennent la voie, mais ont quelque peu de mal à l'accrocher. La voie se réchauffe et la meute a de plus en plus son lièvre dans le nez. La chasse passe au coin du bois de la « marotière », entre dans les  « ganerie », descend dans les « clayes », la « ganerie », la « bicaise ». Le chiens entre dans le bois de la « Bicaise », tombe quelques temps en balancé au niveau du chemin et reprennent la voie. U ne vue est sonné au niveau de la sortie du bois de la « bicaise », dans le « cour d'étain ». Notre capucin vient butter à la route de « Rahay-Sargé », longer la route et remonter vers la ferme de la « Marotière ». Les chiens arrivent avec un peu de retard, à la sortie du bois et descendent à leur tour sur le « cour d'étain ». Un léger balancé, mais un autre capucin se lève devant eux et la meute empaume sa voie. L'ensemble montera sur le haut du plateau des « clayes », sur quelques 500m et redescendront au balancé sans l'aide de personne. Puis un autre lièvre se relève sous leur nez. Les chiens l'empaume jusqu'au bois et reviendront sur leur pas. Jolie image de la journée, car la meute a cassé deux fois sur les lièvres frais. Merci les loulous, pour votre sagesse!

Nous reprenons enfin la voie de notre capucin et le chasse remonte sur la ferme de la « Marotière ». Léger défaut, dans le « Marotière », un lièvre part, mais seulement 4 chiens empaument sa voie. Vérification effectuée par Serge au niveau du gîte, c'est un lièvre frais et les chiens reviendront encore dans la foulée sans l'aide personne. L'ensemble de la meute remonte légèrement au niveau du RDV, en effectuant leurs retours et se récriant de temps en temps. Les chiens passent la route et rentrent dans la « troussière ». Là, quelques jeunes se dégazent sur 5 chevreuils fuyant, mais sans mal pour la chasse, et seront repris rapidement. Le lots de vieux, lui a cassé met et nous continuons à effectuer nos retours. Nous fermons par la « grande barre », le « bernardière ». Le chiens reprennent un peu de voie au niveau de la « buraise » (enceinte d'attaque), mais légèrement, car le vent est terrible sur la hauteur. Notre capucin a sûrement du revenir faire sa boucle au niveau de sa parcelle d'attaque et redescend sur les « clayes ».

Nous redescendons donc sur les « clayes », quelques coups de gueule, mais les chiens n'arrivent pas à prendre la voie franchement. La voie se réchauffe, un coup de gueule et ca rallie! La meute descend su la ferme de la « marotière » et tombe en défaut dans le versant du « cour d'étain » Nous effectuons quelques retours et descendons dans le « cours d'étain », nous passons la route, pour fermer au niveau de la rivière la « braye »

Et «  tayaut », les chiens empaument un capucin, à une vitesse folle. La chasse saute la route et monte au bois de la « Bicaise », saute le chemin, monte sur la bicaise, retraverse la route de Rahay, descend dans des peupliers du bois du « château de Coulonges », relancé et vue de Jérôme. La chase contourne le bois de « Coulonges » et file à un train d'enfer sur Raye. Beaucoup de personne sont restés sur place, quelques hommes suivent, les voitures accrochent le train des chiens et récupèrent au passage quelques boutons pris de souffle. Mais rendu, bien loin de notre territoire, nous devrons reprendre les chiens et rentrer sur notre zone.

Entre temps un capucin sort du « cour d'étain » au calme, remonte sur la « Marotière » et est revu une dernière fois remonter vers la « Buraise » (parcelle d'attaque) Change ou pas ????Est ce notre capucin qui file su Rahay ou celui qui remonte sur la « Marotière »??????????

Personne nous le dira!

Il est 17h, la nuit commence à pointer son nez, les hommes et chiens sont vannés. il nous manque quelques chiens, perdu par le train d'enfer de notre dernière chasse. Nous décidons donc de renter au RDV.

 

Tout le monde se retrouve à la maison de chasse, bien petite en ce jour de St Hubert, mais bien accueillante avec son beau feu de cheminée pour nous réchauffer autour d'un petit verre et un petit casse-croute.

 

18h30, nous partons tous pour le restaurant, pour finir cette journée de chasse en beauté et dans une ambiance propre à l'équipage de la Garenne Tufféenne.

L'heure du repas a sonné! « tiens, voilà Romain!!!!!!!!! »

 

Merci à tous pour cette belle journée et encore merci à la Famille GUILLET

 

CR de Cédric

 

 

 

 

 

 

Notre LOLO d'Amour !!!!

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×