Chasse du 11 novembre 2009 à Montmarin

 

Chasse du 11 novembre 2009

 

 

RDV à Montmarin

 

Nous invitons ce jour, nos amis de l'équipage PIQU'HARVILLE

 

Temps : gris , sans pluie, avec un peu de vent

 

Chiens : 13 chiens pour GT

15 chiens pour PH

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M Hubert GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M Laurent LACROIX

  • M Jordan ROCHER

  • M Cédric BIGOT

 

 

Invités de l’équipage :

 

  • M Yvan HUBERT et sa femme, maître d'équipage de PIQU'HARVILLE, ainsi que quelques boutons de l'équipage

     

 

 

 

La chasse :

 

RDV à midi à la maison de chasse de Montmarin

Après un petit rapport nous décidons de partir attaquer de la maison de chasse en direction du bois de Montmarin.

Les chiens se rabattent rapidement sur l'ancienne ligne de chemin de fer et traverse la route de « st calais -épuisé ». Nous tombons dans les peupliers dans des hordes de chevreuils et arrêtons les chiens.

Nous décidâmes de remonter au carrefour de la marotière et d'aller attaquer sur le plateau dans la troussière. La journée s'annonce tendue, car de nombreux chevreuils surgissent devant les chiens. Nous foulons la grande barre, la bernardière, la buraise, les clayes et remontons vers la marotière, quand les chiens prennent une voie et filent direction les bois de la bicaise. Rien en vue!!! la chasse monte sur la bicaise , les chiens prennent beaucoup beaucoup d'avance..des chevreuils sont vus..??... la chasse entre dans la propriété du château de coulonches, où nous n'avons pas de droits de suite. Une partie des chiens (17) a été arrêté, mais le reste n'est arrêté que beaucoup de temps et de km après dans le bois de la perrière.

Nous revenons fort longtemps après sur la bicaise, pour ré-attaquer. Nous foulons la bicaise, le pressoir, les garneries, les bois de la bicaise, le cour d'étain, remontons sur le plateau de la marotière, passons la route, foulons la troussière et lançons un lièvre (enfin!!!). La chasse se divise en deux, car deux lièvres. Cédric et lolo en arrête une sur la petite barre et rallient sur le gros du paquet de chiens. La chasse contourne la ferme de la bernardière, traverse la buraise, les ganeries, les clayes, descend le cour d'étain, longe la route qui borde la braye et remonte vers le centre équestre. Les chiens traversent la route du centre équestre, remontent sur la troussière, la grande barre et deux lièvres,...., deux chasses se forment. Nous essayons de tirer sur le lièvre qui nous semblait être le bon, l'ayant vu faire son parcours sur le plateau. Mais le gros du paquet part sur le fuyard frais...!!!

Dans l'incompréhension et le bon fonctionnement général de la journée, quelques bêtisessur ces maudits chevreuils, nous arrêtons le reste de la chasse sur les javarières en bord de grand route et ddécidonsderentrer.

Il est 16h30.

Nous redescendons à la maison de chasse pour un petit pique-nique entre les deux équipage , dans la bonne humeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site