Compte rendu de chasse 2009-2010

Chasse du dimanche 28 mars 2010 à Allières

 

Chasse du Dimanche 28 Mars 2010

 

 

RDV à Allières

 

Invitation du Rallye Perseigne, M Jean-François NEGRE

 

Temps : ensoleillé

 

Chiens : 17 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M et Mme François DENIAU

  • M Michel POIDEVIN et une amie

  • M Yannick HELARY et son amie

  • Mme Patricia DUPONT

  • Mlle Amélie TERRIER et son filleul

  • Mlle Perrine GOUET

  • M Laurent LACROIX

  • M Benoît BOUDIER

  • M Jordan ROCHER

  • M Cédric BIGOT

 

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • Léon et ses actionnaires

  • M Alexandre NEGRE et deux amis

  • M Étienne BELLIARD

 

La chasse :

 

La dernière de la saison!

 

Nous avons RDV à 11h à la « Caillère », où Léon nous attend avec ses actionnaire pour le traditionnel « café-croissants » du dernier dimanche de la saison.

 

RDV à 12h au bout du chemin de la « grande chaise », pour un petit rapport.

La chasse en elle-même, ne sera pas bien longue et détaillée, car nous ne ferons que chasser sur des bouts de 50 m, même sur des vues! Manques de voies, fatigue des chiens qui ont effectués de nombreuses sorties ses derniers temps....?????

Nous partons fouler les hêtres entre le chemin de la grande chaise et celui de l'étang. Les chiens sont gaies! Ils rapprochent une voies difficilement, saute le chemin de la ferme et montent vers la « vierge ». Ils ont beaucoup de mal à emmener cette voie. Cela dure un bon ¾ heure. Nous reprenons les chiens et descendons à une vue de Serge. Mais les chiens ont bien du mal à emmener la voie. Nous chassons par accrocs et bout de 20m. Nous reprenons les chiens et décidons de monter vers le « poulailler » pour attaquer franchement. Chose qui se fit après avoir foulé prés d'une heure!

Les chiens emmènent enfin un capucin, qui contourne l'engrillagement d'allières , descend vers l'étang du bas, la carrière et débuche vers la route touristique de Villaines-Allières. Nos chiens ont du mal à avancer et leur rapidité habituelle nous manque. La chasse rentre dans le grand engrillagement derrière le chenil du RP. Nous avons beaucoup de mal à y rentrer et beaucoup de mal à en sortir pour remonter à la vue sortante.

Notre capucin monte en plaine direction Tésse, redescend vers les « Boularderie », pour retourner sur les bois d'Allières. Les chiens ont beaucoup de retard, sont des-ameutés et ont du mal à emmener la voie. Nous rentrons au bois entre les deux engrillagements, mais chassons sur des bouts de voie de 20m. Nous tombons en défaut au niveau de la carrière et de l'étang du bas. Nous ne relèverons jamais vraiment et franchement le défaut. Des bout de voies et des vues nous pousseront de mètres en mètres, sans jamais en refaire réellement, et cela jusqu'à 17h.

Nous decidons donc de rentrer au chenil et par la même occasion, vue la chasse d'aujourd'hui, nous decidons sagement d'annuler la chasse de demain. Les chiens aujourd'hui semblaient fatigués et lasses de cet saison, leur vigueur et rapidités était éteinte...

 

Nous nous retrouvons à la « Caillère » pour un bon repas, avec nos amis, pour finir cette saison en histoires, fanfares et chansons!!!!!!

 

Merci à tous pour cette saison

 

cr de Cédric

 

Chasse du jeudi 25 mars 2010 en forêt de Perseigne

 

Chasse du jeudi 25 mars 2010

 

 

 

RDV au carrefour du « Grand Cerf » en forêt domaniale de Perseigne

 

Temps : gris, avec menace de pluie

 

Chiens : 17 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval)

  • M François DENIAU

  • M Michel POIDEVIN

  • M Yannick HELARY

  • Mme Patricia DUPONT

  • Mlle Amélie TERRIER

  • Mlle Élodie FARCY

  • M Benoît BOUDIER

  • M Cédric BIGOT et son amie ( à cheval)

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Hervé GUITTARD

  • M Stéphane ROBIDAS

  • M Éric MASSON

  • Nenette

La chasse :

 

RDV à 11h30 au carrefour du « Grand cerf »

 

Un petit rapport rapide et quelques fanfares, puis nous partons pour fouler.

Nous descendons vers la ligne des « Malzonnières », puis le « pont des naud ». Nous traversons les enceintes sans rien trouver, foulons les petits hêtres du « pont des Naud », traversons la ligne de « Vaubeson-le pont des naud », et la futaie de bord de plaine. Quelques chevreuils se lèvent, mais pas de capucin.

Nous décidons de traverser la ligne des Hantelles et montons vers « les Courbes et la Vallée ». Une voie, Les chiens rapprochent ! Puis « tayaut!! »

La chasse longe la route forestière de la verrerie et monte vers la route forestière d'Ancinnes. Un petit balancé et la chasse redescend vers la plaine.

Quelques jeunes chiens font des bêtises, mais seront repris assez rapidement par les cavalières. Nous redescendons vers la plaine et trouvons Hubert en défaut avec les chiens sur le bord de la ligne du « Ridray ». Les chiens quêtent bien et sont appliqués dans leurs retours! A l'arrivée de nos cavalières « Tayaut!!! », notre capucin se lève sous les pieds de leurs chevaux. La chasse reprend plein pot, et descend vers la Vallée, longe le chemin de bordure de débuché et file vers le pont des Naud. Nous tombons en défaut en bordure de la ligne des Hantelles. Nous effectuons quelques retours, mais la voie semble légère. Les chiens ont beaucoup de mal à en refaire. Quelques coups de gueules, … vic, … toucan, … vichy, … Nous remontons légèrement vers la ligne du Ridray, mais sans grandes convictions. Les chiens reprennent une voie non loin de notre premier défaut et « Tayaut!!! » (le même, pas le même...????!!!!)

Les chiens crient pleine gorge et nous décidons de leur faire confiance et les laisser faire. La chasse monte à vive allure en direction de la route forestière d'Ancinnes et redescend aussi sec, vers « Blanche feuille ». Une vue est sonnée en bordure de plaine sur la ligne des « Courbes ». Notre capucin est emmené par Affût et Céréale, suivies non loin par le paquet de chiens. La chasse longe la plaine et remonte vers le pont des Naud. Un léger balancé et la chasse remonte vers la Vallée. Un bon défaut au niveau de la ligne du Ridray, et la chasse repart de plus belle. Les chiens chassent bien et sont appliqués, leur allure est soutenue et vive. Mais, mais, malheureusement le ciel devient d'un coup très sombre et gris. La chasse arrive en bordure de débuché au lieu dit « les courbes ». Nous prenons alors une énorme averse, qui lavera le sol de tout sentiment et voie. Nous effectuerons des retours pendant un bon moments en avant et en arrière de notre défaut. Nous remontons vers le RDV en foulant le pont de Naud,les Hantelles, les Malzonnes,... pour peut-être voir à ré attaquer, mais les chiens sont à la queue leu-leu derrière le cheval d'Hubert et ne veulent plus en refaire depuis l'averse.

Nous décidons donc de rentrer au chenil.

Il est alors 16h30.

CR de Cédric

 

 

Chasse du dimanche 21 mars à Montmarin

 

Chasse du 21 mars 2010

 

 

RDV à Montmarin

 

Temps : ensoleillé

 

Chiens : 16 Chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • Mlle Élodie FARCY

  • M Laurent LACROIX

  • M Jordan ROCHER

  • M Cédric BIGOT

 

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Jean-François BELLIARD

  • M Étienne BELLIARD

 

La chasse :

 

RVD à la maison de chasse à 12h.

Un petit comité pour cette chasse, mais belle journée.

Hubert et Sandrine en petit week-end. Bisou

Serge, notre maître d'équipage, nous mène à la chasse avec notre master Laurent.

 

Nous faisons notre RDV, après un petit casse-croute, en bas de la « bicaise » au niveau du « cour d'étain » vers 13h.

Nous remontons avec les chiens la Bicaise, en direction de la Marotière. Les chiens rapprochent en montant vers la marotière, sur les clayes. Des lièvres à foison sortent de leurs gîtes. Les chiens continuent à rapprocher et lèvent enfin leur capucin. La chasse monte aux « clayes », contourne la ferme de la Bernardière, monte vers le gîte de la bernardière. Notre capucin passe la Grande Barre, fais un tour au Bois de Montmarin, redescend vers la Troussière. Les chiens sont très rapides et criants. La chasse va bon train et descend sur la Petite Barre. Notre capucin fait une double, remonte au niveau du gîte de la Bernardière, re-traverse la Grande Barre, puis vient buter au carrefour de la Bernardière, re-monte vers la Troussière, pour filer vers le Bois de Montmarin. Beaucoup de lièvres debout sur le parcours des chiens, mais la sagesse règne. Petite pointe noire, un petit désaccord au bois sur un chevreuil! Une petite remise en ordre et nous remontons vers la Marotière, où notre capucin semble avoir été vu par Cédric au saut de la route. Mais malheureusement sur notre trajet, cette fois-ci, un capucin sort de son gîte au nez des chiens et nous ne pouvons rien faire. Les chiens partent harde ment et volent à un train d'enfer. Si bien que nous laissant sur place, nous nous trouvons dans l'impossibilité de faire quelque chose et laissons faire. La chasse monte très rapidement sur la Grande Barre, la Bernardière et file vers la route nationale de Sargé- St Calais. Trop vite , bien trop vite, la chasse file bon train, même les voitures ont beaucoup de mal à suivre. Les chiens butent à la route et filent vers Rahay. Hors territoire, je ne serais vous donner le trajet exact, mais pour se repérer, la chasse contourne la ferme de la Bernardière, très loin en avant, au delà des « Goëvrons », des « Champs », … , en limite du bois de la Perrière, faisant tête vers le château de « Coulonges ». Nous reprendrons les chiens avec bien du mal et des efforts, n'ayant pas les droits de suite.

De retour au RDV, pour faire le point.

Nous décidons de faire boire les chiens à la « Braye » et foulons le cour d'étain. « tayaut! » La chasse montent vers la Marotière, la Troussière, la Grand Barre, pour finir en défaut au bois de Montmarin. Nous reprenons les chiens, il est 17h, nous décidons de sonner la rentrée au chenil. Il nous manque « Venus », qui sera retrouvé peu de temps après redescendant vers le « cour d'étain », chassant seule un capucin.

 

Nous nous retrouvons à la maison de chasse pour un petit casse-croute. Un grand merci à Serge et Nicole, pour nous avoir restauré et pour cette sympathique journée passé avec eux.

 

CR de Cédric

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chasse du 14 février 2010 à Montmarin

 

Chasse du 14 février 2010

 

 

RDV à Montmarin

 

Temps : soleil

 

Chiens : 17 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • Melle Amélie TERRIER

  • M Laurent LACROIX

  • M Benoît BOUDIER

  • M Jordan ROCHER

  • M Romain LIGOT

La chasse en photos:

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chasse du 26 décembre 2010 à Bercé

 

Chasse du samedi 26 decembre 2009

 

 

RDV à Bercé

 

Invitation du « Rallye le Tertre »

 

Temps : froid et gris

 

 

La chasse :

 

Désolé, pas de CR!

 

 

Chasse du dimanche 21 fèvrier 2010 à Allières

 

Chasse du dimanche 21 février 2010

 

 

RDV à Allières

 

Invitation de M. Jean-François NEGRE

 

Temp s : Gris et humide

 

Chiens : 21 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET ( à cheval )

  • M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M François DENIAU

  • Mme Patricia DUPONT et son ami

  • Mlle Élodie FARCY et sa nièce « Anna Rose »

  • Mlle Perrine GOUET et une amie ( à cheval )

  • M Laurent LACROIX ( à cheval )

  • M Benoît BOUDIER

  • M Cédric BIGOT

  • M William ZALKIND

 

La chasse :

 

RDV à 11h au bout du chemin de la « grande chaise »

Nous partons fouler les gaulis en dessous du chemin de la grande chaise, direction la ligne des étangs et les prés de la ferme, mais en vain.

Nous remontons vers les sapins en dessus du chemin de la grande chaise. Dans les hêtres, les chiens prennent une voie et rapprochent. Un beau rapproché, emmené par «  Toucan », qui durera une bonne vingtaine de minutes. Les chiens montent vers la ligne de la vierge et longent direction le château d'Allières. Une vue est sonné et deux chasse se forment. Une chasse sort en débuché, mais les chiens seront repris quelques temps après, car la voie semble plus fugace en plaine et beaucoup moins bonne. Alors que la deuxième chasse vient buter à la route touristique de Villaines-Allières et saute le chemin de la grande chaise, non loin du RDV. La chasse se fait tourner dans les gaulis et passe dans les hêtres de la ferme. Notre capucin est vu par Laurent, faire la ligne qui borde la rivière du chemin de l'étang. Les chiens chassent bien et sont très ameutés. La chasse longe la rivière et remonte vers les champs de la ferme. Laurent en avant revoit notre lièvre remonter le ligne qui longe les près de la ferme. Les chiens chassent, remonte vers le chemin de la grande chaise et tombent en balancé au cailloutis. Un bucheron, nous dit voir notre capucin sauter le chemin. « Vichy » en refera un peu, mais pas grand chose. Nous foulons les petits hêtres pendant un bon moment, en faisant les devants et les arrières, mais en vain !!! Dommage, car nous avons eut un très beau rapproché, et un bon petit laisser courre.

Nous décidons donc de repartir ré-attaquer, en redescendant vers le chemin de étangs. Nous remontons vers la carrière des étangs et le chiens prennent une une voie et montent vers les plants de châtaigniers. Un « débuché » est sonné au niveau de poulaillers et la chasse part en débuché à un train d'enfer! La chasse monte vers la route de Villaines-Allières et redescend dans les cultures. Nous retrouverons les chiens en défaut dans un champ de labour sur le retour vers l'engrillagement d'Allières. Nous reprenons les chiens et redescendons fermer la rentrée en forêt. Nous fermons vers le bas de l'engrillagement, et avant d'arriver à la carrière, les chiens donnent du nez. Un capucin gicle devant eux, longe l'engrillagement, s'esquive entre François et Cédric, et redescend vers le grand engrillagement ( sur la route entre Villaines- Allières). Est-ce le notre ou pas??? Nous laisserons faire!!! Notre capucin débuche entre les deux engrillagements, saute la route touristique de Villaines-Allières. La chasse monte vers la « caillère », saute la route. Hubert déjà en débuché, voit notre capucin monter à la route. Les chiens sautent la route, mais deux chasses se forment. Une chasse monte vers la champignonnièreee de Villaines et l'autre chasse remonte vers les « boularderies », sur un lièvre qu' Hubert et Cédric, voient redescendre vers la forêt, mais les chiens ont du mal à emmener la voie, et tombent en défaut avant la rentrée de forêt. Nous effectuons quelques retours, nous nous demandons ce que font les autres chiens. Quand l'oreille perçante d'Hubert entend un « hallali » résonner vers Villaines. En effet, quelques chiens ( Volcan, Toucan, Vichy,..) ont percés sans nous sur la champignonnière et « Toucan », sur un relancé a pris son lièvre et est revenu à la route avec ce dernier dans sa gueule!

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Nous nous retrouvons tous au niveau de l'engrillagement et decidons de remonter au carrefour du chemin de la ferme pour faire la curée.

 

Les honneurs seront faites à :

  • M François DENIAU

  • M Jean-Pierre ROCHER

 

Après discussions et fanfares, nous nous retrouverons chez M et Mme François DENIAU, pour fêter les 20 ans d'Amélie DENIAU

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site