CHASSE DU 30/11/2008 A LA GASTINE

Chasse du «30 novembre 2008 »

 

Chasse à la « Gastine » sur la très cordiale invitation de le famille des de Piepape

 

RDV à 12h 30 aux  « Buttes de la nue »

 

◄20 chiens de découplés

 

  • Climat : ▪▪ Pluie de la veille et de la nuit

               ▪▪ Froid du matin 3°C

               ▪▪ Neige sur le massif et les alentours

 

  • Boutons présents :   M Serge GUILLET

                                            M et Mme Hubert  GUILLET

                                            M Laurent LACROIX

                                            M Bastien LACROIX

                                            M et Mme Jean-claude GOUET

                                            M Jérôme GOUET

                                            Melle Perrine GOUET

                                            M William ZALKIND

                                            M François DENIAU

                                            Melle Amélie DENIAU

                                            M Benoît BOUDIER

                                            Melle Amélie TERRIER

                                            M Cédric BIGOT

 

  • Sympathisants de l’équipage présent :   

 M Alexandre Nègre et son amie, Melle Oriot cindy, Mrs Guy René et Jean-charles de Piépape, Fred et son amie, Christian, un ami de Bastien et Clément

 

RDV au bout du chemin du château de Freiburg (appartenant à M Benoît DUPUIS)

 

Un petit rapport pour rappeler quelques consignes de chasse et de sécurités, mais aussi et surtout pour que notre maître d’équipage remette une veste brodée de l’équipage ainsi qu’un bouton d’honneur à monsieur Guy rené de PIEPAPE, co-propriétaire de ce domaine, Maire de Louze, grand suiveur des laisser courre au cerf  du Rallye Perseigne et surtout grand ami de l’équipage !

 

Sur cette petite séance d’émotion, nous partons pour attaquer à la  « butte de la nue » !

Notre maître d’équipage Hubert est malheureusement contraint à suivre en voiture suite à une double entorse. Ce qui ne nous a pas empêcher de le voir et si on me le voyait pas, de l’entendre ! Non, ce n’est pas vrai ! Je le taquine…merci pour tout hubert.

 

Suiveurs sympathisants et boutons prirent position au tour de la butte de la nue, en observation.

Et notre Master, M Laurent LACROIX avec son fils Bastien prirent les chiens en meute pour les monter aux buttes.

A peine 5 mins dans le bois, deux lièvres sortent du bois direction Allières, mais le calme et la sagesse des boutons en observation, firent que ces vues de lièvres se dérobant ne se sonnairent qu’avec les yeux ! Bonne action, car dans la foulée, Laurent lance un lièvre au nez des chiens dans le milieu du bois. Il est 13h10. Notre capucin tourne un peu, mais saute très rapidement la route de Contilly, pour aller chercher refuge dans les cultures agricoles. La chasse roule à plein, la meute faisant volé mélange de terre et de neige sur leur passage. Même le passage de quatre grands animaux ne vient pas perturber nos chiens ! La chasse monte vers la route de Contilly-Allières. Notre capucin a pris un peu d’avance, car le terrain est gras et lourd pour les chiens et les hommes. Même M Serge GUILLET, notre maître d’équipage adjoint, porté en avant de la chasse, ne voit pas notre capucin, mais retrouve les chiens en défaut au coin d’une haie. Bastien et Cédric, arrivant en tête, prennent les chiens en balancé et selon les explications, remonte un peu en avant selon l’emportement des chiens, ferme assez vite les retours. Sachant que sans nous les chiens avaient sûrement déjà fait les leurs devants, comme à leur habitude. Un travail seul, mais en équipe de leur part, qui est une très grande fierté pour nous !!! Des retours en vains pour nous, car trop porté sur les devant et fermé trop court. Laurent reprend les chiens pour repartir en arrière, Hubert nous demandant de reculer, quand tout à coups, au coin de notre haie du défaut. Tayaut !!!! Relancé à vue, sonné par Jérôme. Notre capucin au nez des chiens recul direction les buttes de la nue, reprend de l’avance et nous met en balancé dans un champ de blé. Laurent effectue vite ses retours. Les chiens traversent la ligne de faite en herbe, travaillant mollement puis reprenant petit à petit du mordant. Un récrit, la chasse repart. Nous voyons au loin un lièvre se dérober au son des chiens ou traçant sa route. Sagesse, observation !! Tayaut, les chiens viennent bien dessus et bien par la voie. Notre capucin saute la route de Allières-Pervenchère, et disparaît de nos vues. Les chiens sautent le goudron et la chasse file tout droit à une vitesse folle, stupeur quelques chiens décrochent ! Doutes !!! Puis Tayaut, notre capucin, une fois l’ouragan des blanc et orange passé, se relève et resaute la route. Hubert sonne la vue, mais quelques boutons et suiveurs, n’ayant pas vu ce manège et déjà lancé au cul des autres chiens ne l’entendent pas. Alors reprise en main, notre maître est venu nous prévenir et demander de revenir sur nos pas. Chose faite et les chiens de tête ayant cassé, mais repris la bonne voie, ayant  été stoppé ! Nous remettons tout le paquet de chiens à la vue et au renseignement d’Amélie qui le voyait longer la ligne électrique. Un peu de temps de perdu, (10 bonnes minutes) la neige au sol, les chiens en refont mais très doucement, puis la voie se réchauffe. La chasse remonte vers la route de Contilly-Allières. Petit balancé et cafouillis ! Les chiens en refont doucement, monte en chassant jusqu’à la ligne de faîte en herbe, puis défaut. Les retours sont fait, quelques coups de gueule par-ci, par-là !! Les chiens emmènent Laurent petit à petit vers la pâture du premier défaut. Et puis, tayaut, relancé, hallali ! « Toucan » coiffe notre capucin, suivi du reste de la meute. Il est 14h45. De nombreuses trompes sonnant l’hallali résonnèrent dans la contrée de Contilly, pour laisser éclater notre joie.

 

Très beau travail des chiens, très belle chasse, merci à eux !!

 

La curée fut faite au chenil de l’équipage, à la ferme de « Tessé », pour des raisons pratiques et d’organisation de repas.

Les honneurs furent faites par M Serge GUILLET à sa belle-fille Mme Sandrine GUILLET, épouse de notre jeune (marié) maître d’équipage, ainsi que par M Hubert GUILLET à M Isabelle GOUET, bouton de l’équipage.

 

Un bon pot au –feu nous réchauffa le cœur et le corps, ainsi qu’une bonne convivialité au repas

 

Ps : première chasse de notre belle et nouvelle remorque à chien

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site