chasse du 30/03/2009 en forêt de Perseigne

Chasse du 30 mars 2009

 

 

RDV en Forêt Domaniale de Perseigne, au carrefour de la « Moissonneuse »

 

Temps : Soleil  

 

Chiens : 29 chiens (beaucoup de « C »)

 

Boutons présents :

 

·        M Serge GUILLET (à cheval)

·        Mme Nicole GUILLET

·        M Hubert GUILLET (à cheval)

·        M et Mme Jean-claude GOUET

·        M Jean-pierre ROCHER

·        M François DENIAU

·        M Michel POIDEVIN (à VTT)

·        M Yannick HELARY

·        Mme Patricia DUPONT

·        Melle Amélie TERRIER

·        M Laurent LACROIX (à cheval)

·        M Benoît BOUDIER (à cheval)

·        M Jordan ROCHER

·        M Jérôme GOUET

·        M Cédric BIGOT (à cheval)

·        M Romain LIGOT (à cheval)

·        M Guy René DE PIEPAPE

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

·        Melle Cindy ORIOT

·        Mrs Gérard et Christophe HAMELIN

·        M de PIEPAPE

·        M Stéphane RAGOT dit BECKAM ( à partir de 22h)

 

 

 

 

 

 

La chasse :

 

RDV à midi sur la ligne de « pierre Mademoiselle » au carrefour de la « Moissonneuse »

Nous foulons l’enceinte de « NARDOS ». Dans un premier temps, nous insistons fortement sur la bordure de plaine, « Pierres Aigues », la « Croix Gravelle », le « Loup Mortier », le « Grand Etang ». Nous remontons vers la route forestière des « deux lacets », pour fouler un peu plus vers l’intérieur de Nardos. Nous remontons au « Loup Mortier ». Deux chevreuils se dérobent devant Cédric et malheureusement les jeunes chiens les prennent à vue. Au même moment, alors que nous partions les arrêter, « Tayaut ! » un capucin part dans les pieds d’Olcano (le cheval d’Hubert). Ce qui divise la meute en deux lots : les jeunes et brigands sur la voie des chevreuils et les sages sur notre capucin. Les deux chasses filent en parallèle sur les « chateliers », la « croix gravelle », les « Pierres aigues ». Pendant que nous essayons de stopper la course folle des jeunes, (Romain avec son fidèle « Raboliot » (jeune cheval d’Hubert) fait une heureuse et déchirante rencontre avec un arbre … mdr !!!!), la chasse du lièvre nous arrive dans le dos et les jeunes reculant viennent semer la zizanie dans la bonne chasse. Si bien que la chasse du lièvre s’arrête devant la fougue des jeunes. Nous mettrons quelques temps à reprendre l’ensemble afin de remettre sur la bonne chasse. Nous décidons de remonter vers la « Croix Gravelle », afin de reprendre la voie plus en arrière. Les chiens en refont tranquillement et se mettent à reprendre fortement la voie au niveau de la « tranchée des fous Bernard ». La chasse descend dans les « Pierre Aigues » et tourne quelques temps entre les genêts et les sapins. Hubert sonne une vue, les chiens viennent à Lolo et Benoît au niveau des grands douglas, et surhallent la voie jusqu’à la plaine ! Nous reprenons les chiens et remontons au niveau des pins et de la vue d’Hubert. Nous avons alors connaissance d’une vue de Serge, voyant notre capucin, faire la route forestière de la Vallée Letrie sur quelques mètres et remonter dans les « Pierres Aigues ». Nous descendons à cette vue, les chiens s’hydratent un peu à la rivière et remontent dans l’enceinte. Les chiens en refont un peu, mais nous tombons en défaut quelques minutes plus tard. Et malgré de nombreux retours, nous n’en referont jamais.  Nous décidons de repartir ailleurs, pour ré attaquer ! Il ne faut pas baisser les bras même pour la dernière.

Nous foulons prés d’une demie heure, puis un bon récrit, un débuché tambour battant ! Un lancé, par quelques chiens ! Notre capucin affolé malheureusement pour lui arrive droit sur romain qui avait une bonne quinzaine de chiens avec lui. La chasse tourne dans les pommiers de la « Verrerie ». Notre capucin est a vue devant les chiens et n’arrive pas malgré toutes ses doubles à prendre de l’avance. La chasse monte vers la route forestière du « garde général ». Notre capucin bute à Benoît et Cédric à la route, recule, et voyant la horde sauvage arrivée derrière lui, décide de revenir sur ses pas et saute la doute de la maison forestière du « garde général ». Notre capucin, sautant le fossé avec les chiens aux trousses et bien du mal, rentre dans « fouteau renard », longe la route sur quelques mètres et sur une double sera porté bas par les chiens.

Benoît sonne l’hallali par terre et heureusement me rappel à l’ordre devant tant de joie, pour sauver notre capucin d’une curée plus qu’incertaine. Merci Benoît ;-) , juste à temps !!!!

Nous remontons au rendez-vous pour faire la curée avec la plus grande joie du monde. Petite chasse, mais que du bonheur pour les chiots sur cette dernière prise, même si la chasse ne dura que quelques minutes !!!

 

La curée fût faite au carrefour de la « Moissonneuse »

Les honneurs furent faites à :

·        M Benoît BOUDIER par Serge

·        M Romain LIGOT par Hubert

 

17h30, nous retournons au chenil à Tésse pour prendre soins de nos chiens et chevaux et nous dirigeons vers la « Maison des Randonnées » à Neufchâtel, pour arroser cela, nous restaurer et faire l’assemblé général de l’équipage.

 

Une bonne petite réunion et un repas festif, comme il se doit à la Garenne Tufféenne.

Nous finirons la soirée (attention à ne pas en prendre une habitude !!!), avec un petit digestif et une ambiance de feu qui nous emmena tard dans la soirée.

Sans oublier, l’invitation à notre ami Ragot (carpiste à l’écureuil) ; rapidement accepté ; avec sa corne, pour finir la soirée avec nous, sous le signe de la bonne humeur, de la rigolade, avec journée pêche pour romain, dîner pour certains et paint-ball pour l’équipe en perspective……….. !!!!!!

 

CR de bibi

 

A la saison prochaine pour de nouvelles aventures !!!!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×