chasse du 22/11/2008

Chasse du 22/11/2008

 

RDV Montmarin

 

Temps : pluie, vent et froid

 

Chasse avec les « Bleus et bruyères »

 

17      chiens de la GT

12   chiens des BB

 

Présents à la chasse :

4 personnes des bleus et bruyère (Patrice, Jérôme, Sylvain et un bouton, dont nous sommes désolé, mais avons oublié le prenom)

M et Mme Serge GUILLET , M Hubert GUILLET, M Michel POIDEVIN , M Yannick HELARY, M Jean-pierre ROCHER, M Benoît BOUDIER , M Laurent LACROIX , M Bastien LACROIX, Melle Amélie TERRIER , M Cédric BIGOT

 

RDV à 12h30

 

Nous découplons à midi au carrefour du Préssoir.

Nous souhaitions attaquer sur la mototière, mais à la sortie des véhicules, les chiens en ont voulu autrement et sont sortis sur la troussière. 50 mètres attaque fulgurante sur la troussière. Notre capucin prenant tranquillement son rythme de chasse se dirigea vers la bernardière au nez des chiens. La chasse saute la route de marolle, contourne la ferme de la bernardière, nous mène vers la buraisse, où nous essuyons un petit balancé,  prend direction les touches, puis les gats, resaute la route de marolle. Notre lièvre nous met en défaut à la bernardière, puis la chasse saute le goudron de la grande barre, traverse toute la grande barre, rentre dans le bois de montmarin, où quelques lièvres et chevreuils essaient de nous dérouter ! Mais après quelques petits moments d’incertitude, de balancés et un petit défaut, la chasse longe le bois de montmarin en direction de sargé en braye et remonte sur la troussière, où notre incertitude est levé par Jérôme (bouton des BB) qui sonne la vue. Ce passage dans le bois avec ces diffèrent animaux nous à permis de voir lors de léger balancés que les chiens avaient raisons et que sur certains passages, certains chiens ont cassé sur des voies inconnues ! C’était un régal pour nous … ! Remontant sur la troussière, la chasse passe à la vue de Jérôme, alors que nous entendons déjà au loin une vue de Cédric (bouton de la GT), qui avait suivi notre capucin de vue. Toujours par la voie, la chasse monte vers la grande barre, viens taper à la route nationale Lemans-Vendôme, et remonte vers la grande barre, où nous tombons en défaut, prés de la ferme de la grande barre. Défaut qui sera final pour nous, car nous n’en referons jamais. Au fur et a mesure de nous retours, la pluie, le froid et un vent du diable nous ont lavé la voie  et anéanti nos dernière chance de relevé notre capucin. S’était- il forlongé ou tapé… !!!!

Transit de froid, trempé, après de nombreux retours, nous deux maîtres d’équipage décidèrent de rentrer au chenil.

Un petit feu nous accueille au pavillon de chasse avec un bon pique-nique qui nous réchauffa les corps et les cœurs.

Retour au cheni 19h30

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×