chasse du 1er mars 2009 à Pérochel

Chasse du 01 mars 2009

 

 

RDV  au château de « Pérochel »

 

Invitation de M le Duc de CAUMONT LA FORCE

 

Temps : ciel gris et brumeux le matin, mais se dégageant vers le soleil et la douceur dans l’après midi

 

Chiens :   17 chiens découplés 

 

Boutons présents :  

 

·        M et Mme Hubert GUILLET

·        M et Mme Jean-claude GOUET

·        M Yannick HELARY

·        M Michel POIDEVIN (à VTT)

·        M Laurent LACROIX

·        M Bastien LACROIX (4h de dodo et environ 18 Km)

·        M François DENIAU (dit Forest gump : environ 250 Km / chasse)

·        M Benoît BOUDIER (15km podomètre)

·        M Jérôme GOUET

·        M Jean-pierre ROCHER

·        M Jordan ROCHER

·        Mme Patricia DUPONT

·        Melle Amélie TERRIER

·        Melle Elodie FARCY

·        Melle Perrine GOUET (à cheval)

·        M Cédric BIGOT (12km podomètre)

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

·        M et Mme Michel TERRIER

·        Melle Cindy ORIOT

 

 

 

 

 

 

La chasse :

 

RDV  à 11 h 30 au château de Perochel.

Petit rapport avec M le Duc, agrémenté de quelques fanfares et surtout de la remise d’un bouton à M Jean-claude GOUET et d’un bouton d’Honneur à M le Duc CAUMONT LA FORCE.

 

Les chiens sont débarqués de notre nouvelle remorque (peinte aux couleurs de l’équipage) et tenus en respect par notre maître d’équipage. Nous montons face au château, dans l’enceinte dite du « roncier » pour fouler. L’attaque ne se fit pas attendre ! Un capucin se lève au nez des chiens et à vue de notre maître d’équipage, qui sonne le lancé. La chasse tourne un peu dans le roncier et débuche dans les prés face au château, saute le cailloutis et entre dans  le bois de la vedelle. Les chiens chassent bien. La chasse tourne un peu dans le bois de la vedelle. Une vue est sonnée par Jérôme et une autre par Cédric sur le cailloutis. En effet, notre lièvre fait une double et redescend dans les prés du château, puis remonte vers le roncier, où Benoît sonne la vue. Les chiens arrivent bien en chassant par le voie, se retrouvent en léger balancé sur le cailloutis et reprennent la voie en remontant vers le roncier. La chasse se fait tourner dans le roncier, puis défaut. Elodie, dans les prés, voit un capucin remonter vers le roncier et un autre redescendre du roncier, vers la vedelle, mais laisse faire ! Hubert faisant ses retours arrive à sa hauteur et les chiens en refont sur la voie descendante. Les chiens sont assidus et travaillent en longeant la route de St Aubin - St Christophe. Les chiens sont un peu  mis en défaut par deux juments effarées, puis reprennent la voie de notre capucin entre la basse cour et le château. La chasse descend vers l’arrière du château, dans la vallée. La meute chasse à pleins poumons. La chasse fait tête vers la Sarthe et remonte derrière les peupliers. Une vue retentie ! Notre capucin est vu par Lolo et beaucoup d’autres boutons restés en arrière du château.  Les chiens traversent le carré de pelouse en arrière du château et tombent en défaut à la rivière. Immédiatement, ils prennent les devants sur le défaut et sur les hommes pour effectuer leurs retours, mais rien !!! Nous les reprenons en arrière de la rivière et Vic relance notre lièvre. Notre capucin remonte au château et remonte vers l’enceinte du roncier. Le paquet de chiens pousse notre capucin, qui se fait encore tourner dans l’enceinte du roncier…petit balancé, vues, chasse, défaut, relancé, vue, chasse,…., cela dure prés d’une demie heure ! Puis notre capucin, un peu le feu aux trousses, décident de prendre son parti. La chasse débuche direction St Aubin, revient vers le roncier et saute la route de St Aubin – St Christophe. Les chiens filent à une vitesse folle. Nous traversons cultures, boqueteau, prairie, bois, mais pour les hommes bien loin derrière les chiens. Quelques boutons véhiculés, retrouvent les chiens en défaut sur une route à quelques Km en avant de nous à l’entré d’une brèche. Quelques minutes passent, le temps de rameuter tout le monde chiens et boutons à pied ! Nous effectuons des retours en avant du goudron dans un champ de maïs et reculons vers le bois jouxtant la route. Les chiens se récrient, puis relancé à vues !!!! Et c’est reparti de plus belles, toujours à une vitesse folle, mais cette fois ci en direction de Perochel. La chasse monte dans les champs de cultures. Une vue est sonnée en avant par Jérôme. Les chiens rallient par la voie et redescendent dans un autre bois, toujours avec une certaine avance sur nous ! Nous retrouvons les chiens en défaut dans le bois, mais entendons un chien qui monte vers le bois de vedelle. Nous rallions, mais malheureusement une fois rallié sur ce que nous croyons être la« tête », les chiens n’en refont pas. Dans le doute nous &effectuons quelques retours assez rapide, mais rien !!!!  Un petit conseil entre bouton pour visualiser la situation et nous décidâmes de seulement faire les devants et fermer le rentré de Perochel sur le bois de la vedelle et l’enceinte du roncier, ne pouvant nous permettre de retourner dans le bois du dernier défaut (n’étant plus notre secteur). Mais en vain. Bien déçu et persuadé de laisser notre capucin en arrière dans le dernier bois « inconnu », nous décidâmes de sonner la « Rosalie » suivie de la « retraite manqué » !

 

Ils est 17h, nous nous retrouvâmes au pied du château en compagnie de M et Mme le Duc, pour prendre un petit pique nique offert par notre master lolo, bien sûre agrémenté de nombreuses fanfares !

 

Je ne connaissais pas « Pérochel ». C’est un super territoire de chasse, très agréable a suivre et où l’accueil est très agréable !

 

Merci à vous M le Duc, nouveau bouton d’honneur de la Garenne Tufféenne pour votre aimable invitation.

 

CR de bibi

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site