CHASSE DU 14/12/2008 A ST SYMPHORIEN

Chasse à St SYMPHORIEN (72)



Invitation à cette chasse sur le prix de 1er en présentation d’équipage de petite vénerie à la fête de la chasse de St Symphorien, au château de Sourche, en juillet dernier.



Temps : froid et humide



Nombre de chiens : 24 , dont 3 « C »



Boutons présents :

M. Serge GUILLET

M. et Mme Hubert GUILLET

M. François DENIAU

M. Laurent LACROIX

M. Bastien LACROIX

M. Michel POIDEVIN

M. Yannick HELARY

M. Jean-pierre ROCHER

M. Jordan ROCHER

M. Benoît BOUDIER

Melle Amélie TERRIER

M. Jérôme GOUET

M. Jean-claude GOUET

M. Romain LIGOT

M. Cédric BIGOT



Sympathisants:



Melle Cindy ORIOT

M. Jean-michel LIGOT

M. Charles VELO



Rendez-vous à 11h 30, à la ferme du « Groin », chenil de l’équipage du groin.

Ne connaissant pas bien le territoire, je ne m’étendrais pas sur les détails du CR.



Nous foulons quelques parcelles de cultures aux alentours de la ferme en vain. Les chiens travaillent bien, et rapprochent progressivement vers un bois privé, où quelques mètres avant, ils attaquent un capucin. La chasse traverse rapidement le bois, lève tout les lièvres présents dans ce bois au passage, et ressort de l’autre côté. Mais la perte de droits de suite nous oblige à reprendre les chiens.

Nous décidons de retourner de l’autre côté du bois pour essayer de ré attaquer. Ce qui ne tarda pas. Cette fois-ci, les chiens prirent la direction opposée et la chasse s’infiltra dans le mur d’enceinte du domaine du château de « Sourches » St Symphorien. Droit de suite, personne n’ose trop rentrer. La chasse bat à plein, monte vers les bois du château. On nous annonce que nous pouvons pénétrer mais sans trop de convictions. La chasse tourne un peu dans les cultures et monte vers la droite du château, passe ce dernier, se fait tourner et descend vers l’entrée principale et défaut. Un lièvre se lance au nez des chiens ! Tayaut !!! Puis « sagement !!! », il sort d’un gîte bien chaud, ce n’est donc pas le nôtre ! Nous effectuons des retours, les chiens en refont un peu sur un chemin de pierre, mais sans plus. On nous annonce que si nous ne relevons pas le défaut rapidement, il serait préférable de se diriger vers l’extérieur du domaine. Ce que nous ferons sans tarder !!! Nous redescendons sur la gauche du château sur un renseignement, mais les chiens n’en referont pas vraiment.

Sorti du domaine, nous retournons vers les parcelles du début de chasse et refoulons un peu. Un capucin se dérobe devant Lolo, les chiens arrivent, et la chasse monte directe au bois de notre première chasse. La chasse entre dans le bois, sort refaire un petit tour dans les champs et remonte au bois. Notre capucin se fait un peu bousculé par les chiens pendant quelques temps dans le bois,… vue, relancé, vue, relancé…puis notre capucin prend son parti et sort des bois. La chasse saute la route et descend à la rivière. Défaut !!! Des retours sont faits, mais rien. Romain décide de passer de l’autre côté de la rivière pour faire des retours. Il trouve un pont et une fois de l’autre côté appel les chiens. Ces derniers habitués au passage à l’eau, rallient à ses appels, malgré le courant. Des retours sont vite effectués ! Les chiens prennent une voie remontant un champ de blé, monte vers une ferme d’élevage de poulets en se récriant fortement. Un léger balancé, les chiens sont repris pour rentrer dans une jachère, léger récrit, voie légère, balancé, puis la meute descend vers une habitation et au pied du jardin, relancé ! C’est lui, crie romain, notre capucin trempé avait passé la rivière. Relancé, notre capucin remonte vers la ferme, par la jachère. Les chiens sont tirés, montent aux abords de la ferme. Tayaut, un capucin sort devant les chiens. Ces derniers l’emmènent moins fougueusement ! Le doute s’installe le capucin est vu, mais ne semble pas être le notre, mais les chiens l’emmènent, même si ça ne chante pas comme après un relancé. Nous laissons faire quelques temps, mais avec le doute. Distancé par le lièvre et aussi par les chiens, quand nous prenons la sage décisions de revenir faire des retours non loin de notre dernier relancé, et une fois récupérer les chiens, nous sommes pris par la nuit. Et décidons de rentrer !

Appel fait, il nous manque des chiens ! Nous tournons dans les environs et mettons le cap sur le chenil au complet !!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site