Compte rendu de chasse 2008-2009

Vibrez avec nous

CHASSE DU 30/11/2008 A LA GASTINE

Chasse du «30 novembre 2008 »

 

Chasse à la « Gastine » sur la très cordiale invitation de le famille des de Piepape

 

RDV à 12h 30 aux  « Buttes de la nue »

 

◄20 chiens de découplés

 

  • Climat : ▪▪ Pluie de la veille et de la nuit

               ▪▪ Froid du matin 3°C

               ▪▪ Neige sur le massif et les alentours

 

  • Boutons présents :   M Serge GUILLET

                                            M et Mme Hubert  GUILLET

                                            M Laurent LACROIX

                                            M Bastien LACROIX

                                            M et Mme Jean-claude GOUET

                                            M Jérôme GOUET

                                            Melle Perrine GOUET

                                            M William ZALKIND

                                            M François DENIAU

                                            Melle Amélie DENIAU

                                            M Benoît BOUDIER

                                            Melle Amélie TERRIER

                                            M Cédric BIGOT

 

  • Sympathisants de l’équipage présent :   

 M Alexandre Nègre et son amie, Melle Oriot cindy, Mrs Guy René et Jean-charles de Piépape, Fred et son amie, Christian, un ami de Bastien et Clément

 

RDV au bout du chemin du château de Freiburg (appartenant à M Benoît DUPUIS)

 

Un petit rapport pour rappeler quelques consignes de chasse et de sécurités, mais aussi et surtout pour que notre maître d’équipage remette une veste brodée de l’équipage ainsi qu’un bouton d’honneur à monsieur Guy rené de PIEPAPE, co-propriétaire de ce domaine, Maire de Louze, grand suiveur des laisser courre au cerf  du Rallye Perseigne et surtout grand ami de l’équipage !

 

Sur cette petite séance d’émotion, nous partons pour attaquer à la  « butte de la nue » !

Notre maître d’équipage Hubert est malheureusement contraint à suivre en voiture suite à une double entorse. Ce qui ne nous a pas empêcher de le voir et si on me le voyait pas, de l’entendre ! Non, ce n’est pas vrai ! Je le taquine…merci pour tout hubert.

 

Suiveurs sympathisants et boutons prirent position au tour de la butte de la nue, en observation.

Et notre Master, M Laurent LACROIX avec son fils Bastien prirent les chiens en meute pour les monter aux buttes.

A peine 5 mins dans le bois, deux lièvres sortent du bois direction Allières, mais le calme et la sagesse des boutons en observation, firent que ces vues de lièvres se dérobant ne se sonnairent qu’avec les yeux ! Bonne action, car dans la foulée, Laurent lance un lièvre au nez des chiens dans le milieu du bois. Il est 13h10. Notre capucin tourne un peu, mais saute très rapidement la route de Contilly, pour aller chercher refuge dans les cultures agricoles. La chasse roule à plein, la meute faisant volé mélange de terre et de neige sur leur passage. Même le passage de quatre grands animaux ne vient pas perturber nos chiens ! La chasse monte vers la route de Contilly-Allières. Notre capucin a pris un peu d’avance, car le terrain est gras et lourd pour les chiens et les hommes. Même M Serge GUILLET, notre maître d’équipage adjoint, porté en avant de la chasse, ne voit pas notre capucin, mais retrouve les chiens en défaut au coin d’une haie. Bastien et Cédric, arrivant en tête, prennent les chiens en balancé et selon les explications, remonte un peu en avant selon l’emportement des chiens, ferme assez vite les retours. Sachant que sans nous les chiens avaient sûrement déjà fait les leurs devants, comme à leur habitude. Un travail seul, mais en équipe de leur part, qui est une très grande fierté pour nous !!! Des retours en vains pour nous, car trop porté sur les devant et fermé trop court. Laurent reprend les chiens pour repartir en arrière, Hubert nous demandant de reculer, quand tout à coups, au coin de notre haie du défaut. Tayaut !!!! Relancé à vue, sonné par Jérôme. Notre capucin au nez des chiens recul direction les buttes de la nue, reprend de l’avance et nous met en balancé dans un champ de blé. Laurent effectue vite ses retours. Les chiens traversent la ligne de faite en herbe, travaillant mollement puis reprenant petit à petit du mordant. Un récrit, la chasse repart. Nous voyons au loin un lièvre se dérober au son des chiens ou traçant sa route. Sagesse, observation !! Tayaut, les chiens viennent bien dessus et bien par la voie. Notre capucin saute la route de Allières-Pervenchère, et disparaît de nos vues. Les chiens sautent le goudron et la chasse file tout droit à une vitesse folle, stupeur quelques chiens décrochent ! Doutes !!! Puis Tayaut, notre capucin, une fois l’ouragan des blanc et orange passé, se relève et resaute la route. Hubert sonne la vue, mais quelques boutons et suiveurs, n’ayant pas vu ce manège et déjà lancé au cul des autres chiens ne l’entendent pas. Alors reprise en main, notre maître est venu nous prévenir et demander de revenir sur nos pas. Chose faite et les chiens de tête ayant cassé, mais repris la bonne voie, ayant  été stoppé ! Nous remettons tout le paquet de chiens à la vue et au renseignement d’Amélie qui le voyait longer la ligne électrique. Un peu de temps de perdu, (10 bonnes minutes) la neige au sol, les chiens en refont mais très doucement, puis la voie se réchauffe. La chasse remonte vers la route de Contilly-Allières. Petit balancé et cafouillis ! Les chiens en refont doucement, monte en chassant jusqu’à la ligne de faîte en herbe, puis défaut. Les retours sont fait, quelques coups de gueule par-ci, par-là !! Les chiens emmènent Laurent petit à petit vers la pâture du premier défaut. Et puis, tayaut, relancé, hallali ! « Toucan » coiffe notre capucin, suivi du reste de la meute. Il est 14h45. De nombreuses trompes sonnant l’hallali résonnèrent dans la contrée de Contilly, pour laisser éclater notre joie.

 

Très beau travail des chiens, très belle chasse, merci à eux !!

 

La curée fut faite au chenil de l’équipage, à la ferme de « Tessé », pour des raisons pratiques et d’organisation de repas.

Les honneurs furent faites par M Serge GUILLET à sa belle-fille Mme Sandrine GUILLET, épouse de notre jeune (marié) maître d’équipage, ainsi que par M Hubert GUILLET à M Isabelle GOUET, bouton de l’équipage.

 

Un bon pot au –feu nous réchauffa le cœur et le corps, ainsi qu’une bonne convivialité au repas

 

Ps : première chasse de notre belle et nouvelle remorque à chien

CHASSE DU 16/12/2008

Chasse du 16 novembre 21 chiens découplés


invitation par Monseigneur de GERMINY
avec les droits de suite obtenu par Etienne POIDEVIN


personnes présentes: Benoît Boudier , Amélie Terrrer, Jérôme gouet, Cindy, Serge
Guillet, Isabelle et Jean claude Gouet, Jp Rocher et Yann,Francois Deniau, Michel
Poidevin, Yannick Helary, Laurent Lacroix, Sandrine et Hubert Guillet ,boubou
61,Sevpouet,crapuoillote, nyc

Arrivée 11h chez monseigneur, avec un accueil plus que chaleureux ....
du pot au feu nous attendait
Départ pour la chasse vers midi nous allons fouler pendant plus d une heure et
demi, et les chiens commencent a faire des bêtises sur deux renards que nous arrêtons
avec l aide de benoit , michel ,francois etienne et nicolas

Nous continuons a fouler et une vue retentie quel soulagement!!!!et puis une deuxième
vue!!! alors la ça se complique !!!!
Nous décidons de mettre sur la vue la plus proche mais malheureusement nous n
arriverons pas a chasser correctement ce capucin , il est alors décide de ne
pas perdre de temps et de remettre sur l autre vue mais en vain nous n
arriverons pas a empaumer la voie!!!!!

Ne me demandez pas d explication je n en ai pas moi même!!!
en tout cas retour au château pour déguster de bonne crêpe chanter sonner et
remercier tout ceux qui ont contribué a cette journée que je n ai pas pu honorer
comme il se doit par une chasse correct!!!

Retour au chenil a 19heures

chasse du 22/11/2008

Chasse du 22/11/2008

 

RDV Montmarin

 

Temps : pluie, vent et froid

 

Chasse avec les « Bleus et bruyères »

 

17      chiens de la GT

12   chiens des BB

 

Présents à la chasse :

4 personnes des bleus et bruyère (Patrice, Jérôme, Sylvain et un bouton, dont nous sommes désolé, mais avons oublié le prenom)

M et Mme Serge GUILLET , M Hubert GUILLET, M Michel POIDEVIN , M Yannick HELARY, M Jean-pierre ROCHER, M Benoît BOUDIER , M Laurent LACROIX , M Bastien LACROIX, Melle Amélie TERRIER , M Cédric BIGOT

 

RDV à 12h30

 

Nous découplons à midi au carrefour du Préssoir.

Nous souhaitions attaquer sur la mototière, mais à la sortie des véhicules, les chiens en ont voulu autrement et sont sortis sur la troussière. 50 mètres attaque fulgurante sur la troussière. Notre capucin prenant tranquillement son rythme de chasse se dirigea vers la bernardière au nez des chiens. La chasse saute la route de marolle, contourne la ferme de la bernardière, nous mène vers la buraisse, où nous essuyons un petit balancé,  prend direction les touches, puis les gats, resaute la route de marolle. Notre lièvre nous met en défaut à la bernardière, puis la chasse saute le goudron de la grande barre, traverse toute la grande barre, rentre dans le bois de montmarin, où quelques lièvres et chevreuils essaient de nous dérouter ! Mais après quelques petits moments d’incertitude, de balancés et un petit défaut, la chasse longe le bois de montmarin en direction de sargé en braye et remonte sur la troussière, où notre incertitude est levé par Jérôme (bouton des BB) qui sonne la vue. Ce passage dans le bois avec ces diffèrent animaux nous à permis de voir lors de léger balancés que les chiens avaient raisons et que sur certains passages, certains chiens ont cassé sur des voies inconnues ! C’était un régal pour nous … ! Remontant sur la troussière, la chasse passe à la vue de Jérôme, alors que nous entendons déjà au loin une vue de Cédric (bouton de la GT), qui avait suivi notre capucin de vue. Toujours par la voie, la chasse monte vers la grande barre, viens taper à la route nationale Lemans-Vendôme, et remonte vers la grande barre, où nous tombons en défaut, prés de la ferme de la grande barre. Défaut qui sera final pour nous, car nous n’en referons jamais. Au fur et a mesure de nous retours, la pluie, le froid et un vent du diable nous ont lavé la voie  et anéanti nos dernière chance de relevé notre capucin. S’était- il forlongé ou tapé… !!!!

Transit de froid, trempé, après de nombreux retours, nous deux maîtres d’équipage décidèrent de rentrer au chenil.

Un petit feu nous accueille au pavillon de chasse avec un bon pique-nique qui nous réchauffa les corps et les cœurs.

Retour au cheni 19h30

CHASSE DU 9 NOVEMBRE 2008

 

Chasse du 9 novembre 2008

 

RDV à Montmarin à 11h

 

Temps : gris et humide

 

Présents : M et Mme Serge GUILLET

                M et Mme Hubert GUILLET

                Melle Elodie FARCY

                Melle Cindy ORIOT

                M Laurent LACROIX

                M Bastien LACROIX

                M François DENIAU

                M Jean-Pierre ROCHER

                M Jordan ROCHER

                M Benoît BOUDIER

                M Jérôme GOUET

                M Cédric BIGOT

 

 

11h 30, rdv au carrefour de la « Marotière »

Nous foulons la marotière, où un capucin est vu se dérober, mais trop loin de la meute pour que les jeunes puissent profiter d’un lancer ! Puis foulons le plessis, les clayes, et le bas du plessis, vers la cour d’étain, en vain. Nous rentrons du bois de bicaise, gros récrit, un chevreuil est vu, mais un lièvre devant les chiens. La chasse remonte vers le haut du bois, prend la vallée, passe dans les ganeries, traverse la route, remonte vers la pointe de la buraise, traverse la route de la bernardière, passe la grande barre et file vers le bois de montmarin. Les chiens d’emballent et fon quelques bêtises dans les bois de montmarin descendant vers Sargé. Arrêtés par Bastien, ce dernier remonte la meute sur la troussière où notre maître d’équipage avait vu notre lièvre quelques minutes auparavant. Les chiens sont remis à la voie, la chasse descend la marotière, fait une boucle dans le plessis, remonte sur la marotière et relancé a vue.

Notre capucin traverse la route de la bernardière toujours au nez des chiens, la re-saute dans l’autre sens seul, en laissant les chiens en balancé. Benoît et Cédric voient le lièvre redescendre vers le plessis, reprennent les chiens avec du mal, les remettent a la voie.  La chasse se fini au pied du plessis, car les chiens n’en referont pas. De nombreux retours sont effectués, mais en vain. Il est 15h.

Nous remontons vers les touches, la meute prend a vue un lièvre qu’elle emmènera sur 200m puis rideau

Notre maître d’équipage décide donc en relation avec ses boutons de rentrer au chenil.

Nous redescendons au pavillon de montmarin dîner, merci à Nicole pour ce bon repas et rentrons dans nos chaumières

CHASSE DU 26 OCTOBRE 2008

 

Dimanche  26 Octobre 2008

 

1ère chasse de la saison

 

RDV au pavillon de chasse du château de Montmarin (41) à 10h30

 

Présents à la chasse : M et Mme Serge GUILLET

                                   M et Mme Hubert   GUILLET

                                   M et Mme Jean-pierre ROCHER

                                   M et Mme Jean-claude GOUET

                                   Melle Amélie TERRIER

                                   Melle Elodie FARCY

                                   Melle Perrine GOUET

                                   M. Laurent LACROIX

                                   M. Benoît BOUDRIER

                                   M. Jordan ROCHER

                                   M. Cédric BIGOT

 

 

Aujourd'hui, 1ère chasse de la saison 2008-2009.

 

Climat : temps humide en début de chasse, avec beaucoup de brouillard et par la suite, vers 12h 30, climat plus sec et ensoleillé

 

Nombre de chiens à terre : 25 chiens, dont 5 « C »  (Crapule, Colza, Capucin, Coca et Chanel)

                                          (Très bonne sortie pour les chiots, restant en meute, chasseur ou suiveur curieux de ces poursuites, pas craintif à la découverte de la chasse)

 

11h, nous découplons au carrefour de la « Bernardière » sur le haut du parc du château, en plaine. Descendant vers « Taille fer », une vue est sonnée sur un lièvre se dérobant, mais notre maître d'équipage pour la première chasse, ne souhaite pas mettre la meute et les jeunes sur une vue, mais sur un lancé des chiens. Ce qui arriva une ½ heure plus tard, dans un champs de chaume sur  les hauteurs de la plaine. Au nez des chiens notre capucin, se lança vers le petit bois de la bernardiere et longea la ferme, pour descendre vers la rivière de la Braye, ou il mit nos chiens en défaut !

En fait, nous nous rendîmes compte que dès que les chiens n'avaient plus leur lièvre à vues, la voie étant sans doute très légère, nos chiens perdaient pied petit à petit !

Après quelques retours infructueux, nous décidâmes de retrouver un autre capucin. Ce qui se fit à peu prés au même endroit que la première attaque ! Notre capucin se lança au nez des chiens dans le vallons de la « Braye », remonta vers le bois et repris les hauteurs du plateau pour retourner dans sa parcelle d'attaque de chaume, où le vent et les odeurs de lisier répandue furent perdre le nez à la meute. Quelques chiens, comme nos « V » (Vichy, Vénus, ...) en referont un peut mais très légèrement et sans fortes convictions !!!

13h, nous décidâmes d repasser la route de crête de la « Bernardière » et de refaire une petite chasse vers le bois du château de Montmarin. Un lièvre fût lancé sur le haut du bois vers « Taille Fer ». La voie semble meilleure !!! La meute traverse le bois, remonte toute la plaine, une vue est sonnée, ainsi qu'un « tout va bien ». Notre capucin vient de se relancer au nez des chiens. Les chiens sont étirés et les pattes lourdes ! Un passage de route est sonné à la route de la « Bernardière ». Le capucin va faire un tour dans un pré de vaches, ce qui retarde un peu les chiens, mais vichy reprend la voie et rameute tout le monde. Mais la voie se fait de plus en plus légère, notre lièvre se forlonge et nos chiens très désameuté ! Nous tombons en défaut et décidons de rentrer, après quelques retours infructueux !

14h30, retour au pavillon, petit repas organisé par Mme Nicole GUILLET, petite réunion rapide de début de saison et retour dans nos chaumière.

 

Belle petite chasse, heureux pour les chiots, les chiens et les hommes et femmes !!!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×