8 MARS 2008

CR du samedi 08 mars---- RDV au chenil à Tésse---- 20 chiens découplés----- temps: gelée matinale---- présence: Guillet Serge et Nicole, Guillet Hubert et Sandrine, Lacroix Laurent, Boudier Benoit, Terrier Amélie, Rocher Jean-Pierre et Jordan, Deniau Francois, Ligot Romain et Jean-Michel, Chesnay Mickael, Gouet Jean-Claude et Isabelle, Bigot Cédric.---- Nous prenons la vallée pour attaquer dans le bois du Haut-Tésse, montons ensuite sur le plateau de la route Alençon-Mamers et redescendons vers la route de Villaines - Saint Longis, en vain, au bout d'une bonne heure de quête! pas de lièvres en vue, les obligations agricoles de notre maitre d'équipage ont du contribuer à la désertification des lièvres!!!---- Mais non, en redescendant vers la jachère prés la carrière de Tésse, nous lançons un capucin, qui remonte vers le bois du Haut, reprend la vallée, saute la route de villaines - Saint Longis, passe au dessus de la carrière de Tésse (celle du haut), prend direction le parc aux moutons et va se réfugier dans une propriété privée non accessible!!!---- Hubert décide alors d'arrêter et de redescendre sur la ferme, afin de repasser sur le plateau! Une fois le bois du bas Tésse traversé, un lièvre se met debout devant les chiens. La chasse descend à la ferme, traverse la route de saint longis- villaines,monte vers le parc à moutons, y entre et en ressors avec l'aide des boutons. Notre lièvre est relancé à la sortie du parc, il prend la carrière de Tésse (celle du bas), remonte à vue vers le parc, où il manque de se faire coiffer par les chiens, il traverse la jachère du dessus de la carrière, où il reprend de l'avance, traverse la route du faîte, prend la direction de villaines et nous laisse en défaut dans un champs de moutarde. De nombreux retours sont faits, cela pendant trois bons quart d'heure (les devants, les arrières, le bois, la route, ..., rien!!! Nous décidâmes de remonter fouler la moutarde!! Tayaut!!! notre capucin se lève à notre approche. Les chiens ont quelque peu de mal à l'emmener, mais la voie se réchauffe et ca chasse bon train! notre lièvre reprend la carrière, et nous remet en défaut dans cette dernière. Rien ne sort, nous y croyons tous, mais malheureusement une voie nous échappe en sortie vers la jachère et longtemps après les chiens en refond, mais très mollement...---- Fin de notre belle journée, malgré le cœur lourd pour nos chiens

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site