Compte rendu de chasse 2007-2008

Coucou nous voilà !

27 MARS 2008

RDV aux carrefour des"trois ponts" en forêt de Perseigne à 11h30---- 17 chiens découplés---- temps: chaud et terrain trempé des nuits de pluie---- boutons présents:---- @ à cheval: Guillet Hubert, Cohin Sandrine, Boudier Benoît et Bigot Cédric---- @ à pied ou en voiture: Guillet Serge et Nicole, Poidevin Michel, Hélary Yannick, Terrier Amélie, Gouet Jean-claude, Isabelle et Jérôme, Lacroix Laurent, Rocher Jordan et Jean-Pierre---- Invité: Guittard Hervé---- Nous foulons pendant prés de deux heures, la bordure de forêt entre Nardos et le carrefour du Hamel, sans voir la moindre queue d'un capucin! Les chiens, par la longueur de ces recherches, nous réservent quelques petites bêtises, que nous faisons très vite cesser... Nous levons enfin, un lièvre, qui pour nous nous semble une haze pleine, qui met très vite les chiens en défauts, se tapant sans cesse et tout les 10 mètres. Tant mieux pour elle et pour nous, ce qui nous permis de reprendre tranquillement les chiens pour essayer d'aller réattaquer ailleurs.---- Nous réattaquons quelques temps après, sur Nardos, en lisière de forêt, mais très vite, la meute se divise en deux et deux chasses prennent des directions opposées. L'une des chasse, qui sera celle que notre maître d'équipage décide de maintenir, prendra direction le Hamel et l'autre prendra la direction de la Vallée d'enfer. Chasse que je m'efforce de suivre pour arrêter et rallier à Hubert, mais que je perdu à la rentrée en Vallée d'enfer. ----Heureusement pour nous, Lolo, ainsi que d'autres voitures prirent le relais sur moi et retrouvèrent les chiens au niveau des Trois ponts en défaut... Je revins donc sur la chasse d'Hubert, qui avait fait l'abbaye, les trois ponts, Nardos,...et remonté loin en forêt, pour redescendre en bordure de débuché mais ce dernier était tombé en défaut et devant le manque de chiens (les autres étant sur l'autre chasse et toujours pas récupéré à ce moment précis) nous décida de rentrer au rendez vous !!!----

30 MARS 2008

RDV à 11h30, en Forêt de Perseigne, sur une ancienne ferme bordurière de la forêt, proche du "Pont des Nauds"---- Temps couvert---- 17 chiens découplés---- Boutons présents: Guillet Serge et Nicole, Guillet Hubert, Cohin Sandrine, Gouet Jean-Claude, Isabelle et Jérôme, Rocher Jean-Pierre et Jordan, Poidevin Michel, Helary Yannick, Lacroix Laurent, Boudier Benoît, Bigot Cédric, Farcy Elodie, Dupont Patricia, Terrier Amélie, ZALKIND William, Deniau François---- Présent: M.Bouju, M.Reigner, M.Eudier François, Mme Rocher Isabelle et Melle Oriot Cindy---- Remise du bouton de l'équipage à Melle Farcy Elodie pendant le rapport---- Nous foulons les parcelles de la ferme pendant prés d'une heure, mais les intempéries de la veille ont sûrement fait rentrer nos capucins au bois...---- Nous lançons enfin un lièvre en bordure de forêt, qui saute aussitôt la ligne de bordure de forêt pour rentrer au pont de Nauds. La chasse bat son plein, les chiens volent, si bien qu'à pied, nous avons beaucoup de mal à les suivre!!! La chasse prend la direction du carrefour de "Blanche Feuille" et notre capucin s'y fait bousculer un bon moment. La chasse remonte vers le milieu de forêt sautant la ligne de débardage et redescend vers le pont de Nauds. Les chiens vont toujours à un train d'enfer. Si bien que notre lièvre, un peu bousculé, décide de prendre le débuché direction le ferme. Il saute ensuite la route d'Ancinnes, pour nous laisser en défaut quelques Kms plus loin en bordure d'un bois, dans une parcelle de blé. Les retours sont faits rapidement!! Rien ne sort, quelques chiens en refont au milieu de la parcelle. Et ..... "TAYAUT !!!" Relancé à vue devant le paquet de chiens. Notre lièvre reprend le chemin inverse, l'option de la plaine n'étant pas à son goût, il resaute la route d'Ancinnes, retraverse les parcelles de la ferme et reprend la direction de la forêt!! Il saute la ligne de bordure direction la Vallée des Nauds, fait une belle boucle en forêt et est vu par Serge faisant un long bout de chemin sur le pierret de la Vallée des Nauds,et remonter en forêt. Les chiens sont moins présent et un peu plus dés ameutés, car le retour en forêt fut rapide et raide pour eux! Ainsi que pour nous !!!---- Venant quand même par la voie, nous arrivons à la vue, mais avec beaucoup de retard, mais tout rameuté. C'est alors que nous entendons une deuxième vue! Toujours par la voie, nous arrivons à la vue de Lolo et la meute retraverse la ligne de bordure pour remonter en débuché. Nous retraversons la ferme, où M.Bouju, nous dit avoir vu notre lièvre sortant du bois, passer un quart d'heure avant, mais nous tombons en défaut quelques centaines de mètre plus loin. Hubert fait ses retours avec Jordan, Elodie et bibi, "rien en avant sur la route d'Ancinnes, rien vers la plaine" Quand tout à coup une averse torrentielle nous tomba dessus et certainement lava la terre de toutes voies, car nous ne relevons jamais le défaut et les chiens ne firent plus un mètre.---- Alors nous décidâmes vers 17h de rentrer au chenil, sur un petit air de Rosalie de fin de saison---- Nous nous retrouvâmes à Tésse chez notre maître d'équipage, pour l'assemblée générale de la Garenne et se retrouver autour d'un bon repas chaud toujours aussi convivial----

23/03/2008

Chasse du 23 Mars 2008---- RDV à 11H30, à la "Verrerie" sur invitation de M. DEJOUIS Nicolas---- 17 chiens découplés---- temps: couvert, avec ciel menacant (neige)---- botons présents: Guillet Hubert, Cohin Sandrine, Gouet Jean-claude, Isabelle, Périne et Jérome, Boudier Benoit, Terrier Amélie, Dupont Patricia, Rocher Jean-pierre et Jordan, Farcy Elodie, Bigot Cédric, Poidevin Michel, Helary Yannick---- Nous foulons les pommiers sans avoir connaissance de capucin pendant prés d'une heure.---- Nous attaquons un lièvre en bordure de la propriété de Nicolas, au peid de la maison forestière, dans le dernier rang de pommiers. Notre capucin prend aussitôt la direction de la forêt, où il est bien emmener par les chiens, mais nous met en defaut au bout de 1km. Défaut que nous ne releverons pas, en ayant fait nos retours durant plus d'une heure. ---- Nous rattaquons un capucin dans la foulée, avec bien du mal, que les chiens emmenerons en plaine sur 500m, puis "rideau", encore defaut!!!!---- la voie, le temps,..., que penser!!---- Les chiens ne font pas un metre (enfin si 500m)---- Nous décidames de rentrer, car quand ca veut pas, ca veut pas....----

20 MARS 2008

RDV à 11h 30,en forêt de Perseigne, à "Blanche feuille"---- temps couvert, mais venteux! (la tempête est passée)---- Nous découplons avec nos fidels amis de l'équipage de Piqu'harville, quelques boutons et leur maitre d'équipage Hubert Yvan---- 22 chiens à terre, 12 pour nous et 10 pour Yvan---- présents: 7 cavaliers (4 Equip GT et 3 Equip PH) et 15 suiveurs à pied, à vélo ou en voiture---- boutons présents: Guillet Serge et Nicole, Guillet Hubert, Gouet Jean-Claude, Isabelle et Jérôme, Rocher Jean-Pierre et Jordan, Helary Yannick, Lacroix Laurent, Boudier Benoit, Bigot Cédric---- Nous foulons quelques temps avant d'attaquer!---- Nous attaquons prés de la vallée des Nauds, et deux chasses se forment, mais nous rameutons très vite sur le poids de chiens. Une vue est sonné par bibi, qui annonce une tête avec "Venus". Le paquet de chiens est remis en route et notre capucin se fait tourné dans l'enceinte de Blanche feuille. Une seconde vue, prés de 15 min après est sonné par Hubert dans cette grande enceinte. Mais notre lièvre a pris un peu d'avance et un bon défaut fit que nous n'auront plus connaissance de notre animal de chasse, malgré de nombreux retours effectués! ---- Nos deux maitres d'équipage décidèrent de tourner la page et de réattaquer. Ce qui ne tarda pas! Attaque rapide dans l'enceinte de Blanche Feuille, après un petit rapproché, mais la chasse débuche direction la route d'Ancinne , traverse cette dernière, à notre grande surprise, et fait tête vers Saint Remi, où nous arrêterons après une bonne 1/2 heures, pour des raisons de sécurité!---- Revenu au point de RDV, nous décidâmes de refouler en bordure de la route d'Alençon, mais en vain. Prenant le direction du pont de Nauds, Jordan et Cédric, nous sonnent une vue dans l'enceinte de Blanche Feuille. Un petit lièvre vient de partir devant eux. Hubert et Yvan mettent rapidement les chiens à la voie, belle musique, mais notre capucin trace tout droit en débuché et nous emmène au même endroit que le précédent lièvre.---- Il est 17h , la sage décision est prise de rentrer au chenil!!---- PS: rarement les lièvres ne prennent de gros débuché en ce lieu, il y a toujours un retour au bois pour ces "capucins des bois" dans les 5 min. Mais nous pensons avoir attaquer des "lièvres de plaine" qui sont venus, se refugier au bois durant la journée de pluie de la veille et qu'une fois attaqués et bousculés leur priorité fût de retourner sur leur secteur----

16 MARS 2008

RDV à St SAMSON au lieu dit "Noé Millet"---- Invitation par Mr Croisé---- Présence: M. BERGER Antoine dit "Saute au bois"---- M. JACQUELIN Etienne dit "Tiens bon"---- M. VASNIER Romain dit "Royal"---- M. BOUJU Benoît, organisateur concours trompe de Carouges---- M et Mme CONSTAN Jean-François---- M. LEVOYE Stephane---- boutons présents:--- Guillet Serge et Nicole, Cohin Sandrine, Rocher Jean-Pierre et Jordan, Terrier Amélie, Poidevin Michel, Guillet Hubert, Lacroix Laurent, Boudier Benoit, Farcy Elodie, Bigot Cédric---- climat: beaucoup de pluie et de vent, très dur a chasser!!!---- 17 chiens découplés----- Début de notre journée de chasse vers 12h 30, nous foulons le bocage entre la commune de St Samson et la forêt de Monnaie. Les chiens emmènent une voie fugace, mais peu fiable , dans la vallée vers la forêt, mais sont arrêtés à la route.---- Nous remontons vers le RDV, toujours en foulant le bocage, afin de repasser vers la vallée de St Samson et Pré-en-pail. Cela fait plus d'une heure que nous foulons, sous le vent et la pluie, sans rien trouver. Les lièvres sont au bois ou dans les haies!!! ----Malheureusement pour nous et surtout pour nos chiens, notre quête nous portera vers un boqueteau, où s'était remis une compagnie de 13 sangliers!!! Aie!! Pauvres chiens perdus parmi ses sangliers!!! Plus de peur que de mal, mais une bonne frayeur, car aucune meute n'est indestructible face à une compagnie de sangliers qui vient éclater en son seins.---- L'équipage au complet se remet de cette rencontre et nous décidâmes de remonter vers St Callais du Désert. Une vue nous est annoncé en arrière ,mais avec le vent et une forte averse de pluie, qui nous accompagna tout le reste de la journée, les chiens n'en refirent presque pas, sinon avec beaucoup de mal. ----Retournant vers la direction de la forêt de Monaie, nous décidâmes de faire la bordure de bois entre la rivière et la forêt (terrain un peu plus au sec)!!!---- C'est alors qu'une vue nous est encore annoncée en avant! Nous dirigeant vers la vue, nous laissons tranquillement les chiens faire. Ces derniers reprirent la tranquillement la voie de la vue et la chasse se réchauffa un peu. C'est un beau petit parcours et un beau petit travail d'ensemble de meute, que les chiens nous offrirent, malgré les difficultés climatiques et les sols trempées! La chasse remonta progressivement, tout en se réchauffant vers le lieu de RDV, avec quelques petits balancés, mais relevés dans la foulé. Un léger défaut au passage d'un chemin creux et un magnifique relancé à vue. Notre petit capucin eut bien chaud aux fesses. A vue, devant un évantaille de chiens, images magnifiques, il pris le champs jusqu'à son bout, butta à la haie, fit quelques zig-zag au milieu de chiens et revient vers nous, pris entre nous et la meute qui lui collaient aux trousses. (Magnifique scène de chasse). "Ils vont le croquer à la courses", nous y croyons tous!!! Mais un pti Zig, un pti Zag, puis deux et il repris un peux d'avance. Toujours au nez des chiens, il redescendit la vallée entre St Samson et Monaie; une vue sonné au loin; d'une vitesse telle que nous sommes très vite distancé par les chiens et notre capucin.---- Nous retrouvons nos chiens dans le fond de la vallée, entre la rivière et Monaie, mais malheureusement en défaut ou...??? Nous effectuons nos retours, mais en vain, et sachant qu'à pied nous sommes arrivé bien en retard sur les chiens, rien ne nous permet d'orienter nos retours!!!---- Certains penserons que notre lièvre remonte au bois ou la vallée, sans que nous en ayons connaissance, vu d'état d'inondation des patûres, d'autres penserons qu'étant en retard sur nos chiens, bien plus que eux sur leur lièvre, que ces derniers se sont fait le plaisir de le prendre dans les ronciers du fond, sans nous....!!! Personne ne pourra nous le dire, sauf peut être Saint Hubert, un jour!!!---- Nous rentrons au rendez-vous sur une aire de Rosalie, le coeur bien chargé d'émotions et le corps bien trempé.---- Un accueil chaleureux et bien chaud nous est offert par M et Mme Croisé, un bon café au chaud, avec de nombreux gâteaux offert par Tuf Tuf, pour son anniversaire----

13 MARS 2008

RDV en Forêt de Perseigne à12h---- 2 cavaliers: Benoît Boudier et Hubert Guillet---- A pied ou en voiture: Sandrine Cohin , Laurent Lacroix , Yannick Hélary, Michel Poidevin, Jordan et Jean-Pierre Rocher, André Tamisier , Philippe Deschamps---- 18 chiens découplés---- Climat: temps gris---- Attaque rapide, dans l'enceinte de Blanche Feuille, après un petit rapproché, deux chasses se forment mais nous rameutons sur le poids de chiens! La chasse passe la ligne de la Verrerie, recule, fait tête vers le pont des Nauds; a très vive allure recule a la Maison Brûlée et débuche direction la route Ancinnes, petit crochet et l’animal rentre au pont des Nauds, puis re-débuche, où il est vu par les voitures et ne prend plus d’avance. Les chiens vont toujours aussi vite et rembuche à la vallée et c’est parti pour un deuxième tour !!---- L’animal saute au carrefour de Blanche Feuille et fait tête vers la vallée, défaut. Les devants sont fait rapidement, l’animal a 1h 20 de chasse, notre capucin se fait relancer en bordure du chemin dans le paquet de chiens. « Bat l’eau » le prend et le relâche ! Il est à vue devant les chiens dans la futaie avec à peine 20 mètres d’avance. Nous y croyons nous sommes au plein galop sous futaie et appuyons les chiens. Et soudain, plus de musique !!! L’ont ils pris??? Hélas non : défaut!! Nous reculons et « Touquan » marque un terrier de renard et se met à creuser. Le paquet de chiens lui rallie et ils veulent tous rentrer au terrier !! Notre lièvre est dedans sans aucun doute!!!---- A nous les pelles!!! Jordan et Jean Pierre vont creuser pendant une demi heure. Proche de l’acul, nous décidons de mettre « Venus » au trou. Elle prend le lièvre au fond mais nous la retirons de peur qu’elle y reste coincée. Et là : tayauuuuut!!! Le lièvre ressort de la gueule du terrier dans les bottes de Benoît!!! Les chiens sont a vue et le capucin ne sait plus où aller ! C’est alors qu’il lève un autre lièvre qui part au nez des chiens et nous donne le change !!!! Et là, c’est la cata!!! Nous mettons du temps à arrêter les chiens et nous ne reprendrons jamais connaissance de notre capucin!!! Nous sommes profondément déçu !!! C est la rentrée au chenil.----

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site