COMPTE RENDU DE CHASSE

Chasse du 27 novembre 2011

 

 

Chasse du 27 novembre 2011

 

 

Temps :

 

Doux et sec puis pluvieux

Chiens : 21chiens GT

Boutons présents :

 

M et Mme Serge GUILLET

 

M et Mme Hubert GUILLET

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

Mme Carole Duperray

 

Invités de l’équipage :

M. ROBIDAS Stephane

Boutons et suiveurs de l’équipage des Baratons

 

La chasse :

Ce jour l’équipage invite l’équipage des Baratons, les deux lots de chiens seront successivement découplés dans la journée.

Les chiens de la garenne sont les premiers mis à terre au carrefour de la Marotière, nous décidons de fouler « La Marotière » dans l’espoir de trouver un capucin. Les chiens sont un peu excités mais le calme revient rapidement. Les chiens foulerons le bois sans grandes émanations, peu d’humidité et l’air est particulièrement doux.

Malgré tout, nos chiens rapprochent un lièvre non loin de la ferme, lièvre qui est d’ailleurs aperçu par notre LOLO national sautant la route gravillonnée et s’en allant vers le bois. Les chiens donnent de la voix dans le champ malgré les vaches juste en dessous de la ferme. Lorsque, chose inattendue un deuxième lièvre vient se lever aux nez des chiens et remonte vers la Marotière. La meute se récrie alors sur ce dernier qui saute la route et rentre dans la Troussière, la meute se divise en deux six chiens partent dans le bois de Montmarin tandis que d’autres travaillent leur défaut à l’entrée du bois. Après avoir rameuté, nous décidons de travailler notre défaut au niveau de l’entrée du bois. C’est alors que nos chiens font une bêtise sur un chevreuil, quelques chiens seront repris quelques mètres plus loin par Sandrine. Le reste du paquet de chiens est repris en bordure de route au dessus du château par Serge et Nicole placés en protection sur la route. Nous regroupons tous les chiens au niveau du carrefour de la Marotière afin de les faire boire. Nous gagnons ensuite la Marotière et son bois pour fouler la parcelle bordant le bois de la Bicaise. Aucuns capucins à l’horizon, nous nous dirigeons alors vers la Bicaise puis les Ganeries. Les chiens foulent une partie des Ganeries puis nous conduisons les chiens vers les Blayes puis vers la parcelle bordant le bois de la Bicaise. Nous apercevons au loin un lièvre se dérobant, les chiens sont appliqués et rapprochent très vite l’animal qui se dirige vers le bois. Les chiens perdent notre animal à l’entrée du bois, nous recherchons des bouts de voix en avant et en arrière de notre défaut mais l’air doux et sec du bois aura raison de nous. La décision est prise de mettre bas pour laisser l’équipage des Baratons découplé ses chiens, il est alors 15h. Une légère pluie vient alors achever cette fin d’après midi ce qui donnera l’occasion à l’équipage des Baratons de poursuivre un lièvre qui terminera sa course en traversant la grande route national.

Nous rentrons au rendez vous de chasse pour savourer avec nos invités un excellent repas chaud préparé par la famille Guillet.

CR de Tienne

M François DENIAU

M Laurent LACROIX

M Romain LIGOT

M Etienne BELLIARD

Melle Louise DURAND

L’équipage invite M. Robidas Stephane et son équipage « L’équipage des Baratons »

RDV à 11h à Montmarin

Chasse du 23 novembre 2011

 

Chasse du 23 novembre 2011

 

 

RDV en Forêt domaniale de la « petite Charnie »

 

L'équipage invite :

 

  • Le Rallye les Grands Loups

    M et Mme Olivier et Antoinette de la BOUILLERIE

  • L’Équipage les Pâtures d'en Haut

    M. Noël FROMONT

 

Temps : Beau temps

 

Chiens : Deux lots de chiens pour chaque équipage

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET ( à cheval )

  • M et Mme Hubert GUILLET( à cheval )

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M Bernard KERLIDOU( à vélo )

  • M Cédric BIGOT

     

  • M et Mme O. de la BOULLERIE ( à cheval )

 

 

La chasse :

 

RDV à 10h à la maison de chasse «  le fourneau des patisseaux »

Aujourd'hui, deux lots de chiens seront mis à terre.

 

1ère Chasse :

Nous partons fouler la « coupe Henry », en bordure de la « vache noire », puis le « palesché », la « chapelle ». Mais la voie semble bien délicate, car nous avons des bouts de voie. Nous retournons dans le »palesché ». Une chienne rapproche une voie, pendant que le reste de la meute continue à fouler. Nous entendons une vue à la route D28 . Notre rapprocheuse a levé son capucin. La chasse saute la route du point du jour, monte vers la « noë du saule », vient buter au chemin blanc de bordure de plaine et redescend en direction de la ligne du « milieu ». Notre capucin se fait tourner un peu dans la « noë du saule » et saute la route du « point du jour » pour rejoindre le « palesché »,son enceinte d'attaque. Bousculé par les chiens, notre capucin débuche en longeant toutes les haies, vers le « fourneau des patisseaux ». Les chiens montent au « patisseau », un léger balancé, autour du carrefour du « point du jour » et les chiens mettent bas leur capucin au pied des maisons au « patisseau »

Nous récupérons les chiens et descendons à la maison de chasse, pour faire une petite pause et changer de lot de chien.

 

2ème chasse :

14h30, nous montons fouler la « noë du saule ». Beaucoup de chevreuil se baladent devant les chiens et la voie est toujours aussi délicate que le matin. Nous foulons un bon moment, jusqu'en bordure de plaine, en dessous de la maison forestière de la « haute bosse »(parcelle 19 ), où Noël attaque un capucin dans le roncier habituel. La chasse monte vers les hauteurs, permettant à Olivier et Hubert, foulant en avant, de rallier bon nombre de chiens. Notre capucin lève chevreuils sur chevreuils, et se fait tourner dans les parcelles de « petits-hêtres » de la noë du saule, où il mettra nos chiens un bon moment en balancé. Nous effectuons nos retours en arrière en revenant sur une vue de Nicole, et les chiens se rabattent dans les Hêtres. Relancé à vue ! La chasse fait 50 mètres et balancé !!! deuxième relancé, notre capucin échappe pour la seconde fois de justesse aux crocs de la meute. Notre capucin, profite du cafouillage qu'il a semé parmi les chiens et du grillage pour prendre un peu d'avance. Il passe avec 7 minutes d'avance sur le paquet de chiens à la vue de Cédric. La chasse descend vers la « haute bosse » et débuche à la maison forestière. Cette dernière longe la route menant à la « Bretonnière » et descend vers le lieu-dit « la futaie ». Les chiens chassent très appliqués, mais avec une voie lègère, ils ont du mal à avancer en plaine. Nous tomberons en défaut dans les près de la «  futaie », au milieu d'un troupeau de vache. Devant l'inquiétude et l'affolement de ces dernières, nous abandonnerons le champs, pour fermer vers la forêt, mais en vain. Par sécurité pour le troupeau, nous préférons ne pas retourner autour de la ferme de la « futaie »

 

Nous rentrerons à la maison de chasse et effectuons la curée à la nuit tombante

 

CR de Cédric

 

 

 

 chasse-2011-005.jpg

 

chasse-2011-011.jpg

 

chasse-2011-042.jpg

 

 

 

 

 

 

Chasse du samedi 10 décembre 2011 Saint Hubert

 

https://picasaweb.google.com/112446560658564725460/StHubertGARENNETUFFEENNE2011?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPmh7IKb-IiYvQE&feat=directlink

 

Chasse du Samedi 10 Décembre 2011

-SAINT HUBERT-

 

 

RDV à Saint Maurice du Désert

 

Invitation de Mgr Maurice de GERMINY

 

Temps : Gelée matinale, ciel bleu

 

Chiens : 19 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M et Mme GERARD et leur fils Alexandre

  • M François DENIAU

  • M et Mme Nicolas DEJOUIS

  • M Michel POIDEVIN

  • Mme Patricia DUPONT

  • Mlle Amélie TERRIER

  • Mlle Élodie FARCY et Anthony

  • Mlle Amélie DENIAU

  • M Laurent LACROIX

  • M Benoît BOUDIER

  • M Bastien LACROIX

  • M Cédric BIGOT

  • M Romain LIGOT

  • M Bernard KERLIDOU

  • M Étienne BELLIARD

  • Mme Catherine GESLAND

  • M. Maurice de GERMINY

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

En ce jours de Saint Hubert, beaucoup de sympathisants et invités de l'équipage sont présents. Je n'en citerais aucun, par peur d'en oublier.

 

 

 

La chasse :

 

Nous avons RDV à Saint Maurice du Désert, chez Mgr de Germiny, pour célébrer la messe de Saint Hubert, dans la cour du château, au son des trompes des amis de la Garenne Tufféenne.

Il y avait plus de vingt ans qu'une messe de Saint Hubert n'avait pas eut lieu en ce site. La dernière en date était une St Hubert de l'équipage Kermaingant sonnée par les trompes du Rallye Gouaslière.

 

Merci à Monseigneur, pour son accueil très chaleureux, cette magnifique messe, ainsi que la bénédiction de la meute , qui je pense lui à fait chaud au cœur.

 

Nous nous retrouvons autour d'un magnifique « pot au feu » avant de partir à la chasse, pour se réchauffer un peu.

 

12h30, nous nous retrouvons dans la cour du manoir pour faire un rapport d'avant chasse et remettre au son des trompes les boutons à :

  • M. Bernard KERLIDOU

  • Mme Catherine GESLAND

  • M. Alexandre GERARD (petit-fils de Serge et Nicole)

 

13h, nous partons fouler dans le parc du château. Nous foulons le parc, les bois, passons par le « mont Oiselet », et descendons vers la vierge. Nous attaquons un capucin dans le « bois de la garenne », qui sera porté bas par les chiens dés l'attaque. Nous décidons en accord, avec Mgr et M. GESLIN, riverain de continuer la chasse pour essayer de rattaquer. Nous montons sur la « garenne », «  la petite roculière », la « roculière », les « vallées », le « longuet », la « fontaine de lierre » et remontons au bois de la « mare Malet », sans avoir connaissance de lièvre. Au bois de la « mare Malet », nous montons sur un renseignement de Mélanie et Laurent, qui avaient vu un capucin rentrer au bois. Nous foulons le bois. Les chiens lancent un capucin au pied du bois. La fraicheur commence à tomber, il est 16h. La chasse monte péniblement sur le « Mont Oiselet ». Les chiens ont du mal à emmener la voie. Nous monterons jusque dans le parc du château, et tombons en balancé au niveau du plan d'eau du parc. Nous travaillerons notre défaut autour de l'étang, et au abords du parc sans rien trouver. Par acquis de conscience, étant donné que les chiens ont cassés net au pied de l'étang, Étienne nous apporta une barque et Romain et Hubert, passèrent l'eau en barque, pour fouler l'ilot afin de s'assurer que notre capucin n'y était pas tapis.

Il est 17h, la nuit tombe, cette scène peu commune en vènerie du lièvre

clôture notre journée de Saint Hubert.

 

La curée fût faite sur la pelouse du château.

Les honneurs furent rendus à :

  • Maurice de GERMINY

  • Nicolas DEJOUIS

 

Dans sa grande bonté, notre hôte nous convia encore à une petite collation dans son château pour nous réchauffer

Nous nous retrouverons ensuite en début de soirée pour profiter d'un bon repas, dans une auberge proche de la Ferté-Macé, où la soirée continua jusque tard dans la nuit.

 

Un grand merci, à Monseigneur pour son invitation, ainsi qu'à Serge et Nicole GUILLET pour une organisation encore parfaite de notre Saint Hubert.

 

Longue vie à la garenne

CR de Cédric

 

 

PHOTOS DE LA SAINT HUBERT:

 

 

http://www.monalbum.fr/Album=JIGCHJK7

 

https://picasaweb.google.com/112446560658564725460/StHubertGARENNETUFFEENNE2011?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPmh7IKb-IiYvQE&feat=directlink

 

 

 

 

 

 

 

Chasse du 30 mars 2011 en Forêt domaniale de la Petite Charnie

 

Chasse du 30 mars 2011

 

 

RDV en forêt domaniale de la Petite Charnie

 

Temps : Temps couvert

 

Chiens : 18 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET ( à cheval )

  • Mme Nicole GUILLET et son petit fils Alexandre

  • M Hubert GUILLET ( à cheval )

  • M et Mme Jean-pierre ROCHER

  • M Yannick HELARY

  • Mme Armelle DURAND ( à cheval )

  • Mlle Louise DURAND ( à cheval )

  • Mlle Élodie FARCY

  • M Jérôme GOUET

  • M Cédric BIGOT et son amie

     

     

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Léon LALANDE

  • M Charles VELOT

     

 

La chasse :

 

 

RDV à 11h à la maison de chasse du « Pâtisseau »

Un petit rapport après la préparation des chevaux, pour nous annoncer la venue dans l'équipage de deux nouveaux participants:

  • Alexandre, qui s'est vu remettre la veste de la Garenne Tufféenne.

  • Mlle Louise DURAND, qui s'est vu remettre le bouton de l'équipage et fait aujourd'hui sa première chasse à cheval avec « Lord »

Ces petits nouveaux sont les petit-enfants de Serge et Nicole GUILLET.

Sans oublier le courage d'Armelle, une des filles de Serge et Nicole, qui s'est remise à cheval pour accompagner sa fille Louise.

 

Après ces remises de distinctions, et quelques fanfares nous nous portons au carrefour du « Grand étang » pour fouler.

12H 30, nous montons fouler dans la « Triponnière », puis la « Moulière ». Les chiens sont très distraits et collent aux voies. Quelques chiens font des bêtises sur un chevreuil, mais cassent dans la foulée.

Nous sautons la « ligne du milieu », passons en arrière du « petit étang » et montons vers le débucher. Les chiens rapprochent vers la « Basse Bosse », lèvent un lièvre vers la « Noë de Saule », mais la voie semble très difficile et délicate, car les chiens emmènent très mal leur capucin. Louise et son compagnon « Lord » sont très attentif à la chasse, mais les chiens chassent très dés-ameutés. Nous reprenons les chiens et attaquons un autre capucin dans la « Noë de Saule », dans les tailles de hêtres. La chasse tourne dans les hêtres et débuche à la « basse Bosse », mais décidons de faire une pause d'une heure, car les chiens ne chassent vraiment pas. Il est 15h, nous remontons à la maison de chasse.

16H30, nous remontons au niveau du « Grand étang » pour essayer de ré-attaquer. Nous foulons la « Triponnière » vers la RN D28. Les chiens rapprochent une voie, mais cette dernière ne semble pas meilleure qu'en début de journée. Nous chasserons un capucin qui se fera attaquer dans la « Triponnière » (parcelle 31), se fera tourner dans les plantations de hêtres et entre les parcelles 16 à 19, où nous déciderons de rentrer. Il est alors 19h, les chiens chassent mal et collent à la voie sans avancer, nous décidons de rentrer.

Nous décidons de retourner à la maison de chasse pour partager notre dernier repas de fin de chasse de la saison 2010-2011.

Il est juste de féliciter Louise, qui a tenue toute la chasse avec « Lord », en compagnie d'Armelle. Félicitation à vous deux.

 

La saison 2010-2011:

 

L'équipage a fait une bonne petite saison, avec beaucoup de chasses avec les équipages amis.

 

Merci aux équipages amis, aux boutons et sympathisants de la Garenne Tufféenne, pour cette saison.

Un grand « merci » à Serge et Nicole, Hubert et Sandrine, sans qui nous ne pourrions pas chasser !

Un grand « merci » à Laurent et Jean- pierre pour le soutien dans l'ombre lors de la saison, mais aussi hors saison. ( aide et entretien au chenil, assistance pour les chiennes, préparation de l’accueil des maison pour les chasses, .........)

 

 

 

 

Chasse du 10 mars 2011 en Forêt de Perseigne

 

Chasse du 10 mars 2011

 

 

RDV à « Blanche feuille » en forêt domaniale de Perseigne

 

Invitation de Mrs TAMISIER et PATART

 

Aujourd'hui, l'équipage de la Garenne Tufféenne invite le Rallye les Grands Loups et l'équipage des Pâtures d'en Haut.

 

Temps : beau temps

 

Chiens :

 

  • E.GT: 15 Chiens

  • R.GL: 10 Chiens

  • E.PH: 08 Chiens

 

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET (à Cheval)

  • M et Mme Hubert GUILLET (à Cheval)

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M Michel POIDEVIN

  • M Yannick HELARY

  • Mlle Élodie FARCY

  • M Laurent LACROIX

  • M Bastien LACROIX (à Vélo)

  • M Romain LIGOT (à Cheval)

 

 

 

     

Sympathisants de l'équipage:

 

  • M Jean-Michel LIGOT

  • M André TAMISIER

  • M Christian PATART

  • M Benoit DUPUY

 

 

 

 

Invités de l’équipage :

 

  • Rallye les Grands Loups:

     

  • M et Mme O. de la BOULLERIE (à cheval)

  • M JP THIBAULT

  • MARCASSIN

  • Jean-Baptiste

  • Jean-Pierre VENIERE

 

  • Équipage des Pâtures d'en Haut:

     

  • M Noël FROMONT et un bouton

     

La chasse :

 

RDV à 12h. Nous partons de « Blanche Feuille », montons en forêt et l'attaque ne se fit pas attendre. Notre capucin débuche et va pour sauter la route d'Ancinnes. Le débuché n'étant pas la meilleure des direction, nous reprenons les chiens et remontons en forêt pour ré-attaquer.

Chose faite, nous attaquons un lièvre à la « maison brulée ». La chasse va à la « tombe », recul à la ligne de la « verrière », fait le cailloutis et retourne à la « tombe », où notre capucin mets les chiens en défaut. Défaut que nous travaillons rapidement, sans rien, alors qu' « Anjou, Affût et Vénus » percent, suivies par certains cavaliers. Nous reprenons alors les chiens et recollons à la tête. La chasse reprend son cours, saute la ligne du « gravier » et rentre dans « cherel ». Les chiens sont appliqués, et malgré un léger balancé, la meute se récrit et relance le capucin de chasse en bordure de la route d'Alençon. La chasse repart bon train et « Colza et Aubois » prennent la tête. Élodie postée en avant nous sonne une vue. La chasse ressaute le « gravier ». Nous rallions alors à la tête, alors que notre capucin fait quelques doubles entre la « verrerie » et le « gravier ». La chasse monte au « gravier » et monte comme pour sauter la route d'Alençon. Mais heureusement Jean-pierre et Nicol, toujours au bon endroit comme à leur habitude, nous sécurisent les lieux. Les chiens sautent l'allée « marguerite », monte dans l'enceinte de la « lisière ». Là, notre capucin prend tous les layon dans cette parcelle de hêtres. Un petit défaut et nous repartons. Notre capucin est sonné dans le bourg de « Neufchâtel en saônois » par M. THIBAULT. Nous nous rendons donc à la vue. Notre animal rembuche, et descend aux « étangs de Guibert », saute le goudron, passe à la « vallée caget », longe le nouveau lotissement, et saute le goudron de M.COSNARD. La chasse longe la route d'Alençon et les chiens font un travail merveilleux, et Capucin se distingue du lot. Les chiens retombent en défaut chez M.GERVAIS. Serge et Tony observent notre capucin dans ses œuvres de ruse. Marcassin, Olivier et Noël sont alors à pied et interviennent très rapidement sur un change, qui se lève au nez des chiens. Sur de renseignement de Tony et Serge, et laissant faire les chiens, ils remettent ses derniers à la voie. La chasse repart de plus belle, saute la route de St Rémy-Neufchâtel au niveau de la déchetterie, fait tête vers la route d'Ancinnes, et là défaut. Notre capucin se lève au passage des chiens, descend à l'eau et fait le ruisseau , mais ces derniers ne le voient pas. Marcassin remet la meute à la voie et cette dernière porte bas leur capucin après 3 heures de belle chasse. L'hallali par terre nous est sonnée par Michel et Élodie. Aujourd'hui les chiens furent très appliqués et le parcours fût plus que magnifique et surprenant. Merci aux chiens.

 

Les honneurs du Rallye des Grands Loups et des Pâtures d'en Haut revinrent à Mme Nicole GUILLET et ceux de l'équipage de la Garenne Tufféenne à M. JP VERNIERE.

 

CR d'Hubert GUILLET

 

Chasse du 6 Mars 2011 à la Caillère

 

Chasse du 06 mars 2011

 

 

RDV à la « Caillère »

 

Invitation de M. Léon

 

Temps : très beaux temps (soleil ), mais beaucoup de vent

 

Chiens : 16 chiens

 

Boutons présents :

 

  • M Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M François DENIAU

  • Mlle Amélie TERRIER

  • Mlle Amélie DENIAU

  • Mme Cindy ORIOT et Margot

  • M Laurent LACROIX

  • M Benoît BOUDIER

  • M Jordan ROCHER

  • M Jérôme GOUET

  • M Cédric BIGOT

  • M Étienne BELLIARD

 

 

Sympathisants et invités de l’équipage :

 

  • M Jean-François BELLIARD

  • Nos amis chasseurs du lot de M. Léon

  • M Christian LANOU

 

La chasse :

 

Une petite collation (café/ croissants) dans la maison de chasse de Léon, pour accueillir tout le monde, suivi d'un petit rapport, ainsi que quelques petites fanfares de début de chasse pour bien démarrer cette journée.

Nous décidons de fouler en remontant vers la route de Villaine – Allières D-116, afin d'éviter de descendre sur les « huperies » (territoire de non droit)

Nous traversons cette route et voyons les chiens attentifs!!!

Tayaut! Mais ce dernier ne sera pas bousculé bien longtemps, car prenant la direction des « Huperies », nous reprendrons les chiens dès le premier balancé.

 

Nous ressautons la route pour foulé un champs de blé, mais les capucins très attentifs et nombreux, se dérobent loin devant nous!

 

Nous décidons donc d'en choisir un et de faire prendre tranquillement la voie aux chiens. Les chiens rapprochent tranquillement et lance leur capucin au niveau du « bas bouchage ». Notre capucin saute la route touristique d'Allières et descend vers les bois d'Allières . Les chiens ont du mal à emmener la voie en plaine, mais au bois, cette dernière se réchauffe. Nous tournerons au niveau des étangs d'Allières, pendant au moins 3 heures, allant de balancés, en bouts de voie.... La ballade fût bien sympathique pour les piétons , désolé pour les voitures!!! Nous tomberons en défaut final au niveau de l'engrillagement de l'étang au niveau des grands pins.

Les chiens lanceront un nouveau capucin « frais », qui montera en plaine en direction de « Tésse », mais les chiens furent repris et nous rentrerons au chenil.

Nous nous retrouverons avec les joyeux lurons de Léon à la « Caillère » pour partager un bon repas dans une ambiance bien amicale.

 CR de bibi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre plus jeune bouton:  MARGOT

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×