COMPTE RENDU DE CHASSE

Chasse du 22 janvier 2012 Forêt domaniale de la Petite Charnie

CR CHASSE:

chasse-du-22-janvier-2012-petite-charnie.doc

PHOTOS CHASSE:

https://picasaweb.google.com/112446560658564725460/ChasseDu22JANVIER2012FORETPETITECHARNIE?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMeNr6Twiq-IqAE&feat=directlink

 

 

        Chasse du 22 janvier 2012


RDV en forêt domaniale de la « Petite Charnie »

Temps :     sec

Chiens :  20 chiens

Boutons présents :

M et Mme Serge GUILLET ( à cheval )
M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )
M Jean-pierre ROCHER
M François DENIAU
Mme Patricia DUPONT ( en vélo )
M Bernard KERLIDOU
Mlle Amélie TERRIER
M Laurent LACROIX
M Benoît BOUDIER
M Jordan ROCHER
M Cédric BIGOT

Sympathisants et invités de l’équipage :

M Charles VELOT ( en vélo )
Melanie

La chasse :

RDV à 11h à la maison de chasse.
Nous partons fouler la « Noé du saule »  et mettons une peu de temps à attaquer.
Nous levons un petit capucin dans les hêtres de la «  Noë du saule ». Notre lièvre se fait tourner dans l'enceinte. Nous voyons beaucoup d'animaux debout (lièvres et chevreuils). La chasse monte sur les hauteurs de la « Noë du saule », vers la parcelle n°8, saute la « grande ligne », et passe dans la « Triponnière », puis la « moulière ». Notre capucin fait un léger débuché sur le « bois St père », descend sur la «  Triponnière », saute la « grande ligne » et redescend  vers le petit étang. La voie semble être légère, car les chiens ont beaucoup de mal à chasser  au naturel et collent à la voie, parfois même trop ! Nous tombons en balancé au dessus de l'étang, mais rallions à quelques chiens qui percent au devant. La chasse remonte sur les petits hêtres de la « Noë du saule » . Les chiens sont dés-ameutés. Deux chiens relancent à vue notre petit capucin. Ce dernier saute et prend une ligne sur 200m. Nous essayons de rameuter, mais la voie est délicate. La chasse remontera sur les hauteurs des « Noë du saule », où nous tomberons en défaut final. Hubert essayera de faire ses retours mais en vain.
Il est 15h30, nous réessayons de ré-attaquer, mais les chiens ne chasseront que par bouts de voies.
La décision est donc prise de sonner la « Rosalie »

Au son de la Rosalie, l'équipage est endeuillé par la perte de « Volcan », un des vieux chiens de l'équipage, a rendu son dernier souffle naturellement en forêt, pour sa passion et ses amis.

En pensant à lui, je ne peux m’empêcher de songer aux paroles de « La mort de vieux limier », qui prennent tout leur sens.
De longues chasses à toi là haut, vieux !!!!

CR de Cédric

 Pour toi Volcan :


Le vieux chien s’aperçoit que son jarret se lasse
Et son flair si subtil  maintenant le trahit,
Comprenant que son cœur avec l’âge se glace,
Un chagrin sombre l’envahi

Pourtant il ne veut pas, comme un roquet vulgaire,
Finir ignoblement, sur un tas de fumier,
Lui, qui d’un équipage en renom fut naguère
Le plus impeccable limier.

C’est en pleine forêt, aux alentours d’un chêne
Où plus d’un solitaire à tenu les abois,
Qu’il  tombera laissant sa dépouille  prochaine
Aux tombeaux  muets des  grands bois

Là se couchant en rond dans la fraîcheur des herbes,
Avant de trépasser, il veut  revivre  encore
Les s ouvenirs lointains des hallalis superbes
À l’appel  éclatant des cors.

Et les beaux rendez-vous, les jours de grande chasse,
Les clameurs du lancé, les galops furieux,
Les curées aux flambeaux, au bord de la terrasse
Lui reviennent devant les yeux.

Il songe aux vieux piqueux, son compagnon de gloire,
En même temps que lui, en maints combats blessé
A la blonde duchesse, aux doigts fluets d’ivoires,
Dont il fut un jour caressé.

Il songe et lentement, se lève de sa couche,
Croyant ouïr la voie qui le héla souvent,
Puis appuyant son flanc trop lourd sur une souche,
Il meurt debout, il meurt debout
Il meurt debout, le nez au vent.

 

janvier-2012-091.jpg

VOEUX 2012

 

L'EQUIPAGE DE LA GARENNE TUFFEENNE

VOUS SOUHAITE UNE

BONNE ET HEUREUSE

ANNEE 2012

chasse-st-hubert-2011-025-1.jpg

Chasse du 8 janvier 2012 à Allières

chasse-du-8-janvier-2012-allieres.odt chasse-du-8-janvier-2012-allieres.odt

Chasse du 8 janvier 2012


RDV à Allières au lieu dit «  la grande chaise »

Invitation de M. Jean-François NEGRE

Temps :  humide   

Chiens : 19 CHIENS

Boutons présents :

M et Mme Serge GUILLET ( à cheval )
M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )
M François DENIAU
Mlle Amélie TERRIER
M Laurent LACROIX
M Benoît BOUDIER
M Bastien LACROIX ( à cheval )

La chasse :

Nous partons fouler au dessus du chemin de la « grande chaise » dans les bois d'Allières. Une attique rapide ! Les chiens travaillent bien et la chasse monte à la route touristique de « Villaine-Allières ». Notre capucin débuche au « lagune » et rembuche au niveau du poulailler, après une petite escapade dans les près. La chasse bat son plein et les chiens sont criant et rapides. Ils montent dans les châtaignés et redescendent sur la « grande chaise ». L’animal de chasse saute le chemin de la « grande chaise », butte au chemin de la « vierge », recul et passe le chemin de l'étang. Notre capucin monte en débuché, bute à la route de « Villaine-Allières », recul au château, pour enfin sauter la route, où il est sonné par Nicole et Laurent.
L'animal de chasse ressaute le chemin de la « vierge », resonné par Laurent, et fait tête vers son enceinte d'attaque, où il laissent nos chiens en défaut. Nous faisons vite fait nos retours en avant et arrière du défaut,où nous nous assurons que rien ne sort. Nous rentons dans notre enceinte d'attaque et « Tayaut !!!!!!!!!!! » un superbe relancé à vue, où les chiens manquent un peu de mordant (enfin de peu ;-) ) Notre capucin s’affole et la meute lui souffle aux poils. Ce dernier passe la « grande prairie », rentre en forêt et prend bon nombre de chemin pour effectuer ses ruses et semer la zizanie. La chasse file bon train et va très vite. Les chiens sont très appliqués. La chasse file et saute la « vallée layée » et nous tombons en défaut à l'« Europe ». Nous travaillons notre défaut rapidement, car nous sommes arrivé en forêt domaniale de « Perseigne » Après 1h45 de chasse et près d'une ½ heure de travail de notre défaut, nous décidons, bien que déçu, de retourner sur les bois d' Allières, car vis à vis de l'O.N.F, c'est plus sage et respectueux de nos accords.
Nous décidons donc de ré attaquer sur Allières, en nous rendant au dessus de la carrière. Là, une vue de Laurent résonne dans le vallon de l'étang. Un capucin descend dans les fond d'Allières, vers les tourbes. La chasse va très vite, les chiens volent sur la voie. Nous débuchons et la chasse saute la route de « Villaines - Allières », puis la route du « Ruttin », et bute au cimetière de Villaines. Notre capucin recul, saute la route du « Ruttin », mais Laurent et Nicole collent à la « vue » de ce dernier,  et les chiens ne sont pas en reste, car notre capucin a très peu d'avance sur eux. La vitesse de la chasse nous a, cavaliers et piétons, mis beaucoup dans le vent, mais  heureusement pour nous( Sandrine, Serge, François et moi-même) arrivant en queue, nous voyons notre capucin au nez des chiens revenir sur nous. La chasse passe au niveau du « bas bouchage », traverse la ferme du « bouchage ». Notre capucin prend le goudron, pour rembucher. Les chiens travaillent superbement, mais son un peu dés-ameutés.  A l'entrée des « taillis », Laurent, Serge, Bastien et Sandrine font rameuter les chiens pour une chasse compact. Chose faite, les chiens sont joyeux et crient du tonnerre. La chasse descend à la digue de l'étang « sec ». Là, se passe un léger balancé, mais reprenant  rapidement les chiens pour faire le chemin, je vois « Vidock » retrouver la voie et entrainer le reste de nos chiens en remontant dans les douglass, où ils porteront bât notre capucin, après un dernier relancé foudroyant. Hallali !!!!

1h45 et 1h30, de chasse, avec des chiens appliqués et très débrouillard.

Nous effectuons la curée à « Tésse », où Serge aura les honneurs pour son anniversaire.
Nous nous retrouvons autour d'un très bon  et agréable repas à la maison, préparé par Sandrine

CR de Hubert

 

Chasse du 4 janvier 2012 en FORET DOMANIALE de la PETITE CHARNIE avec le Rallye des Grands Loups

Chasse du jeudi 4 janvier 2012


RDV en forêt domaniale de la « Petite Charnie »

L'équipage de la Garenne Tufféenne invite le « Rallye des Grands Loups »

Temps :    beau  

Chiens :


15 chiens pour EGT
12 chiens pour RGL

Boutons présents :

M et Mme Serge GUILLET ( à cheval )
M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )
M Benoît DU PUY
M Laurent LACROIX
M Cédric BIGOT


Rallye des grands loups:

M et Mme Olivier et Tony de la BOUILLERIE
M et Mme THIBAULT
MARCASSIN

La chasse :

RDV à 11h à la maison de chasse du « pâtisseaux »
Nous partons fouler la « Noë du Saule ». Le chiens attaquent un capucin et débuchent sur la maison forestière de la « Haute Bosse ». Notre capucin fait une double et remonte en forêt sur le haut de la « Noë du Saule », saute la « Grande Ligne », traverse le nord de la « Triponnière » et laisse nos chiens en balancé sur la « Moulière ». La voie semble excellente car les chiens volent sur la voie. Les chiens reprennent la voie et montent sur le haut de la « Moulière », longent la bordure de débuché et sautent la route de « Parennes- Saint Symphorien ». La chasse fait un tour en débuché sur Saint Calais, par la « Moulière », le « Gros Fouteau » et remonte en forêt au niveau de la «  Basse Bosse ». Les chiens resautent la route de « Parennes » et tombent en défaut (parcelle 8 de la Noë du Saule), un niveau du carrefour de la « Moulière ». Olivier, Tony, Hubert et toute l'équipe vont essayer de travailler ce défaut pendant plus d'une heure, en faisant les avants, les arrières,..., mais en vain.
Nos maîtres d'équipage décidèrent de fouler en redescendant sur la bordure de plaine dans la « Noë du Saule ». Il est 15h, les chiens lancent alors un lièvre (parcelle 17), et Olivier et Hubert décidèrent de laisser faire. La chasse file bon train et notre capucin débuchent sur la plaine de la « Haute Bosse ». Les chiens volent et montent vers la « Bretonnière », saute la route de « St Symphorien », montent vers « l'Aune ». Notre capucin file sur la « Harouardière », descend vers le « houx », toujours en débuché, et recule sur la « Bretonnière », pour rentrer en forêt sur la « basse bosse ». Les chiens  sautent la route de St Symphorien et rentrent dans la « Noë du Saule », avant de relancer leur capucin au niveau de la ligne de la maison forestière de la « Haute Bosse ». La voie est bonne et les chiens chassent à plein cœur. Notre capucin redébuche au même endroit, monte sur la « Bretonnière », saute la route de St Symphorien, et file en direction du « Bois de Rouez ». Il bute à la route de St Calais, au niveau de  « l'Aune » et est relancé et porté bât par les chiens en présence de Marcassin. Il est alors 15h45, nos maîtres d'équipage respectifs décident de finir cette journée sur une belle chasse et un beau parcours, bien que rapide, et de rentrer au RDV pour faire la curée.

Les honneurs seront fait à :
Mme Nicole GUILLET
M Benoît DU PUY

ps : Petite anecdote de la curée, les chiens jugeant ne pas avoir assez d'un lièvre et de pain à leur repas, décidèrent en voyant la porte de la maison de chasse ouverte de finir leur curée dans la cuisine avec notre diner du soir, soit quelques bonnes entrecôtes.
Merci à Serge et Nicole d'avoir assuré encore une fois ce repas, en retournant chez le boucher.
Nous finirons cette journée par un bon repas et une bonne ambiance.
Un grand merci au maître de la vènerie du lièvre sur ses compliments sur nos chiens, qui font très plaisir           MERCI  Monsieur !!!

CR de Cédric

janvier-2012-018.jpgjanvier-2012-012.jpgjanvier-2012-016.jpgjanvier-2012-019.jpgjanvier-2012-022.jpgjanvier-2012-023.jpgjanvier-2012-024.jpgjanvier-2012-025.jpgjanvier-2012-027.jpgjanvier-2012-026.jpgjanvier-2012-031.jpgjanvier-2012-033.jpg


Chasse du 30 décembre 2011 à la "Gastine"

cr-chasse-du-30-dec-2011.odt cr-chasse-du-30-dec-2011.odt

 

Chasse du 30 décembre 2011

RDV à la « Gastine »

Invitation de M. DU PUY et M. de PIEPAPE

Temps : Pluvieux

Chiens : 21 Chiens

Boutons présents :

M et Mme Hubert GUILLET ( à cheval )
M Benoit DU PUY
M François DENIAU
M Guy-René de PIEPAPE
Mme Catherine GESLAND
M Laurent LACROIX
M Cédric BIGOT
M Étienne BELLIARD

Sympathisants et invités de l'équipage :

M. Jean Charles de PIEPAPE
M. Jean-François BELLIARD
M. Jérôme COURONNE
M. Sébastien REIGNER

La chasse :

RDV à 11h30 au bois de la Gastine
Nous partons fouler vers la route d'Allières, au niveau de la « persiniere ». Les chiens attaque un capucin dans la « vallée Jouanet ». La chasse contourne « Frebourg » et descend vers les « hêtres ». Pendant ce temps quelques chiens montent vers la carrière, mais seront vite récupérés. La chasse se fait tourner entre le « bois carré » et « Frebourg », au niveau des « couplonnières », où les chiens tombent légèrement en défaut.Des retours sont minutieusement effectués par Hubert. Les chiens ont connaissance d' une voie sur le layon central, et rentrent sur la Gastine, où ils tombent de nouveau en défaut. Notre maître d'équipage travaille son défaut au milieu de beaucoup d'animaux et relance notre capucin en bordure des près du « château de la Gastine ». La chasse part bon train sur les « couplonnières », remonte vers « Frebourg », les « hêtres », pour passer à la « butte de la nue », clouant les piétons et cavaliers sur place. La chasse passe la « butte de la nue » et monte en plaine vers « Contilly ». Les chiens sont très appliqués et rapide. La chasse monte en direction du « moulin à vent », sur le « haut de l'épine », la « fosse », les « brosses », le « tertre » et la « gasnerie », avant de revenir et tomber en balancé sur la plaine de « Contilly ». A ce moment de la chasse, un capucin bien roux, est vu devant les chiens, mais semble être un change. Un change s'est fait, du à la bonne population de capucins sur ce territoire, car beaucoup de vieux chiens ont cassés, dès leur passage sur la plaine de « Contilly » Nous retournerons en arrière pour tenter de retrouver notre capucin. Mais devant la forte fréquentation de lièvres frais, nous prenons la décision de retourner au « bois de la gastine » pour ré-attaquer.
Nous retournerons sur des fonds de la « gastine » au niveau du château, pour essayer d'attaquer une ancienne connaissance de Guy-rené. Chose que nous ferons, car le capucin signalé habituellement par ce dernier, était bien au rdv. Mais avec ce grand tour fait en plaine, les chiens fatigués auront beau puiser sur leur énergie, ils auront bien du mal à l'emmener. Il est alors 17h , la décision fut prise de sonner la « rentrée au chenil ».

CR de Cédric

Chasse du 12 novembre 2011

 

Chasse du 12 novembre 2011

 

 

RDV à Montmarin ( 10h 30)

 

L'équipage invite M. Jannick BOURAUD et son équipage l' « équipage des Portes de Loudon »

 

Temps : soleil

 

Chiens : 30 chiens EGT

15 chiens EPL

Deux lots de chiens seront fait

 

Boutons présents :

 

  • M et Mme Serge GUILLET

  • M et Mme Hubert GUILLET

  • M Jean-pierre ROCHER

  • M Laurent LACROIX

  • M Jordan ROCHER

  • M Cédric BIGOT et Mélanie

  • M Étienne BELLIARD

 

La chasse :

 

 

RDV au carrefour de la Marotière pour un premier lot de chiens (environ 20 chiens à terre)

 

Nous partons fouler la « Marotière » et montons vers le bois. Les chiens sont fougueux, mais prennent une voie au bois. « Tayaut ! », le capucin saute à la « Buraise », parmi un troupeau de vache, qui sème un peu la zizanie parmi la meutes. La chasse contourne la ferme et fait tête vers les « garneries », les « clayes », puis la « bicaise ». La chasse se fait tourner dans le bois de la « bicaise », remonte sur les hauteurs de la bicaise et saute la route du château de « Coulonge », où nous reprendrons les chiens pour faute de droits de suite.

 

Nous retournons ré-attaquer au niveau du « cours d'étain », où nous avions eut connaissance d'une vue, quand nous étions à la « bicaise ». Jannick et Hubert foulent le « cours d'étain » et « Tayaut ! ». Le capucin prend la fuite à notre arrivée et monte direction la « Marotière ». Nous mettons les chiens à la voie ! La chasse passe la « grande barre », contourne la « bernardière », à vive allure.

Notre capucin est relancé à vue à la « buraise », monte aux « touches », et nous laissera en défaut au « pressoir ». Nous foulons la jachère, effectuons quelques retours, mais devant nous la zone interdite, nous fait prendre du recul, et plutôt que de retourner dans les bois du château de « coulonges », nous décidons de changer de lot de chiens et de ré-attaquer.

 

Jannick et Hubert vont chercher leurs deuxième lot de chiens et nous rejoignent au niveau de la jachère sur le « pressoir ». Nous partons fouler en direction des « ganeries » et des « clayes ». Les chiens prennent une voie et tournent sur les « ganeries », puis descendent sur le bois de la « bicaise ». Ils tombent en balancé, mais toujours rien devant. Puis « Tayaut ! » Un capucin sort au nez des chiens, mais son allure peu allante, fera un superbe hallali ! (peut-être que le deuxième lots de chiens aura repris la voie de notre capucin, alors que le premier lots avait sur-allé cette dernière, car bien que sa prise fut rapide, il était raide pris ???....les secrets et mystères de la chasse!!!!) Nous refoulerons le bas de la « bicaise », mais sans bien faire de mieux.

 

 

Il est non loin de 17h, nous rentrons à la maison de chasse pour faire la curée.

 

Les honneurs seront faites à un bouton ou amis de l'équipage des portes de loudon et à Mélanie.

 

CR de Cédric

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×